Le confinement de 2020 a eu un impact réel sur la qualité de l’air à La Réunion

Par Ophélie Vinot | Le 04/10/2021 | Environnement

  • Partager l'article sur :

Oui, le confinement de 2020 a eu un impact significatif sur la qualité de l'air du département. C'est Atmo Réunion qui le dit, expert de la qualité de l'air sur l'île intense. Que prend-t-on en compte pour l'affirmer ? Focus sur le dioxyde d'azote, cheval de bataille d'Atmo et polluant nocif pour la santé.

Atmo Réunion est l’expert de la qualité de l’air à La Réunion. Il existe même l’ « indice ATMO« , indicateur journalier de la qualité de l’air pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. « Nous, ce qui nous intéresse, c’est l’impact sanitaire de la pollution ambiante à La Réunion« , explique Alexandre Algoet, directeur d’Atmo Réunion. Alors que le CO2, ou dioxyde de carbone, a essentiellement un impact climatique (principal gaz à effet de serre, il a une durée de vie de 100 ans dans l’atmosphère), le NO2, ou dioxyde d’azote, a un impact direct sur la santé. Ce polluant est le cheval de bataille d’Atmo.

Favoriser la mobilité douce

Le dioxyde d’azote provient des processus de combustion, donc essentiellement des transports automobiles. Selon le rapport 2020 d’Atmo (voir graphique ci-dessous), on observe l’impact significatif du confinement sur l’évolution des concentrations en NO2, peu importe la zone cible (urbaine, périurbaine, rurale, industrielle). « On le sait déjà, mais cela prouve une nouvelle fois qu’il faut arrêter de favoriser le tout-automobile« , souligne Alexandre Algoet. « Les politiques publiques doivent accentuer leurs efforts à ce niveau et favoriser des alternatives comme la mobilité douce, le covoiturage,… Ça sera le seul levier pour pouvoir retrouver les chiffres encourageants que nous avons pu observer pendant le premier confinement en 2020« .

Globalement, la qualité de l’air à La Réunion est satisfaisante malgré tout. « En tout cas, elle est meilleure que dans la plupart des autres départements français« , affirme le directeur d’Atmo. « Seules les éruptions volcaniques peuvent faire varier la balance (à cause de l’abondance de souffre dans l’air) et altérer la qualité de l’air de façon significative et dangereuse pour la santé. Mais généralement, ce type d’alerte ne dure que quelques heures« .

Une étude sur 20 ans

Atmo Réunion a actuellement comme projet de réaliser une étude sur l’évolution de la qualité de l’air à La Réunion, sur le long terme. « Il est très difficile de dire si la qualité de l’air s’améliore ou non pour l’instant« , explique Alexandre Algoet. « Mais nous souhaiterions donner une visibilité sur les chiffres des vingt dernières années, afin de pouvoir répondre à cette question justement« .

À lire également :
  • Partager l'article sur :
Bons plans
Guyane
Bon plan oOvango
VOLKSWAGEN
GOLF
44 916 €
51 916 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
27 680 €
31 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
34 900 €
39 900 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.