Dossier – Convertir les centrales EDF Outre-mer aux biocarburants : est-ce bien raisonnable ? (I)

Par Redaction | Le 04/12/2023 | Environnement | Green

Techniquement, les centrales peuvent parfaitement fonctionner au biocarburant

Les tests techniques montrent que cela fonctionne

Les biocarburants, pour peu qu’on ait la biomasse disponible, ont largement démontré leur capacité à se substituer aux carburants fossiles. La R&D est extrêmement active sur ces questions. Le colza et d’autres biomasses permettent déjà depuis un certain temps de produire un carburant très adapté aux centrales actuelles.

L’électricité dans les Outre-mer est fortement carbonée

On le sait, privés par la géographie de l’apport de l’électricité d’origine nucléaire, les Outre-mer souffrent d’une électricité très carbonée. En Martinique par exemple, les émissions sont de 0.840 kgCO2e/kWh contre 0.0602 kgCO2e/kWh. En métropole (grâce au nucléaire et à l’hydraulique), soit 13,95 fois plus. Réduire ce facteur d’émission de l’électricité dans les Outre-mer est essentiel pour rendre crédible durablement l’usage des véhicules électriques. Plus largement, cette réduction est nécessaire pour la décarbonation du territoire, conformément aux engagements de l’Accord de Paris.

-----Insérer 2 images sur la même ligne: Système électrique de la Martinique au 31/12/2021 (installations de plus de 1,5 MW) / Système électrique de la Réunion au 31/12/2022----

carte circuit électrique martinique
Source : EDF Martinique

circuit électrique réunion
Sources : EDF / Albioma

Le Biocarburant permettrait de diminuer significativement les émissions de CO2 par kWh

Le facteur d’émission du biocarburant c'est la quantité d’émission de CO2 ou équivalent par unité de masse. Ce facteur d'émission est beaucoup plus faible que celui du carburant fossile. De ce fait, l’utiliser participe aux efforts vers la neutralité carbone planétaire. Dans la base Empreinte de l’ADEME, on peut lire que le facteur d’émission du Biodiesel en France est trois fois inférieur à celui du gazole. Le Biodiesel emet 1,23 kg CO2e/litre contre 3,77 kg CO2e/litre pour le gazole. C’est très significatif.

Un point important est à relever à ce stade : ce facteur d’émission plus faible pour les biocarburants est obtenu à condition d’employer des processus économes. Aux Etats-Unis, où certaines usines de production tournent au charbon abondant là où elles fonctionnent, on estime que ce rapport est inversé. La production de 100 Joules d’éthanol nécessitent 130 joules d’énergie d’origine fossile : le bio-carburant émet en analyse de cycle de vie 30% de CO2 en plus que la solution fossile! (Comptes Rendus Geoscience, Volume 340, Issue 5, May 2008, Pages 263-287)

Ils ont privilégié l’autonomie énergétique et la facilité d’usage des carburants liquides (vs. le charbon) au détriment des émissions de gaz à effet de serre. On voit ici qu’il faut procéder à une analyse systémique, non pas l’optimisation de l’une ou l’autre des parties, mais consolider une vision globale.

Une solution qui fonctionne, une émission de gaz à effet de serre moindre, la solution avancée par EDF est-elle pertinente pour décarboner les Outre-mer ?

Il faut regarder les choses de plus près. Nous devons considérer le timing d'une transition éventuelle, tout comme son coût et son impact global. Retrouvez la suite de notre analyse dans le deuxième et le troisième volet de notre dossier.

Redaction
  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
21 355 €
27 070 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
27 900 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3
18 320 €
22 820 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *