Les pare-brises recyclés dès avril 2022 à la Réunion

Par Ophélie Vinot | Le 08/11/2021 | Environnement

À l’heure actuelle, les pare-brises des véhicules réunionnais sont stockés ou enfouis. Aucune infrastructure n’existe pour les recycler. Pour l’instant. Le projet du Centre de Valorisation des Déchets (CVD) de Pierrefonds est notamment mené par Eric Rollin, directeur technique du STS (Sud Traitement Services). La mise en service du CVD est prévue pour avril 2022. 

Tous les verres « de type plat, creux ou feuilleté » seront traités. « Les verres feuilletés sont des verres dans lesquels on trouve souvent au moins deux plaques, qui prennent en sandwich une membrane plastique. On appelle cela le PVB. Cette matière va se rigidifier. Ainsi, elle va permettre au verre d’éviter de se briser de façon dangereuse« , explique Eric Rollin, responsable du projet du CVD. « Les pare-brises de nos voitures ou encore les vitrines de magasins sont constitués de verre feuilleté« . 

Le CVD devrait recycler environ 1000-1500 tonnes de pare-brises par an. « C’est une estimation personnelle que j’avais faite et qui demandera à être vérifiée. Notamment auprès des professionnels de changement de pare-brises et des garages. Mais j’avais évalué que l’on serait dans ces eaux-là« , précise Eric Rollin. 

Le recyclage a ses limites

Le recyclage du verre permettra notamment de fabriquer du ciment de meilleure qualité. « Concernant le PVB (film plastique contenu dans les pare-brises, NDLR), à l’heure actuelle, il a une valeur et une capacité d’être recyclé aussi, mais c’est un peu plus complexe« , argumente le responsable du projet. »Il n’y a pas d’infrastructure locale donc on ne va pas se focaliser là-dessus, d’autant plus que les quantités ne seront pas très importantes. Mais c’est un sujet sur lequel nous allons travailler« .

L’autre difficulté du recyclage des pare-brises réside dans la distinction de deux types de vitrage sur nos véhicules. Le vitrage classique (souvent le pare-brise avant et les vitres) et le vitrage que l’on trouve encore souvent sur les lunettes arrières. Celles-ci possèdent un vitrage avec quadrillage de dégivrage. « Ce n’est pas très utile à La Réunion mais ils se trouvent quand même sur nos voitures« , sourit Eric Rollin. Ce quadrillage métallique complexifie le recyclage de ce type de vitrage. « À ce jour, nous devons écarter ce type de pare-brise du recyclage car nous n’avons pas de technique viable qui puisse être applicable« .

Deux projets pour une île

Un second projet du même type que le CVD est en cours à La Réunion. Eric Rollin est sceptique, même si ce deuxième projet serait nettement moins avancé que le CVD. « Je me pose sincèrement la question de la concrétisation d’un deuxième projet comme celui-ci. Nous avons fait les calculs pour pouvoir traiter tout le gisement de l’île, ici à Pierrefonds. Je ne vois juste pas l’utilité d’un autre centre comme celui-ci. Le gisement restera le même, mais il faudra diviser la réception de ce gisement en deux centres différents, alors qu’un seul suffirait. Je ne comprends pas bien la démarche…« . La première pierre de ce second centre de valorisation des déchets aurait été posée ce mois-ci. Il faudra donc attendre encore un peu pour qu’il ouvre ses portes. 

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS CROSS
28 680 €
33 680 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
SUZUKI
SWIFT
17 086 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
29 680 €
34 680 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.