À La Réunion, Harley s’efface et Brixton apparaît

Par Frédéric Liron | Le 14/07/2021 | Moto

Ils ont bien cru voir le pire arriver en apprenant la décision de la firme Harley-Davidson de fermer de nombreux points de vente dont celui de La Réunion. Mise au pied du mur, la société Flying Twin de Saint-Gilles les Bains n’a pas eu d’autre choix que de laisser la carte Harley-Davidson s’envoler hors de l’île, avec les motifs impérieux venus des difficultés financières de la maison mère.

Pourtant, Charles Besnard et son équipe ont eu la chance de rebondir au plus vite, et la concession Flying Twin Réunion s’est finalement lancé dans un nouveau challenge, en distribuant désormais les marques Indian Motorcycles et Brixton, cette dernière marque faisant ainsi ses tout premiers tours de roues sur l’île.

« Abandonner Harley-Davidson n’est vraiment pas de notre fait, explique l’un des cogérants Charles Besnard. Nous avons subi cette décision alors que nous ne pensions pas être concernés, eu égard à nos excellents résultats commerciaux depuis dix ans. Alors on a rebondi, et nous avons répondu à un appel d’offre pour Indian, raconte-t-il. Notre point de vente les a intéressés, notre expérience dans le domaine du custom US également ».

« Un coup au moral »

Il faut dire que la réputation de la concession saint-gilloise n’est plus à faire. Elle était connue sur toute l’île depuis une bonne dizaine d’années, créée avec passion par Franck Besnard, un amoureux de la marque. « HD, c’est la marque de cœur de mon père, et c’est pour cela que ça nous a quand même mis un coup au moral, confie Charles Besnard. On voulait fêter tout prochainement les dix ans ». Franck Besnard avait créé Flying Twin Réunion, après avoir été concessionnaire de marques japonaises en métropole, et pilote en compétition pendant une quinzaine d’années.

La marque Harley-Davidson n’est donc plus représentée ni vendue sur l’île, et La Réunion n’est pas seule dans ce cas puisque l’enseigne mythique a du fermer boutique dans de nombreux pays du monde dans le cadre de son plan de restructuration. La situation financière du constructeur est en effet précaire depuis plusieurs années, et il a été décidé l’arrêt de la distribution de la marque, dans dix-sept pays d’Europe, d’Afrique et du Moyen Orient. Près d’un tiers des distributeurs devraient disparaître en métropole dans un futur proche.

Plus de vente mais toujours de la maintenance

Alors l’équipe de Flying Twin est restée fidèle à sa passion pour les belles américaines, même si passer de Harley-Davidson à Indian Motorcycles constitua un gros pincement au cœur pour Franck Besnard. « C’est vrai que c’est différent, confirme Charles, même si on reste dans les grosses cylindrées américaines. C’est un peu comme la différence entre Mustang et Dodge sur quatre roues ».

« Indian, c’est un mélange entre les traditions et la modernité, enchaîne Franck Besnard qui a pris le relais de papa, lui aussi avec passion. Avec toutefois une dose de modernité un peu supérieure ». Mais que les possesseurs de Harley-Davidson se rassurent, l’enseigne de Saint-Gilles continuera à assurer le service après-vente, l’entretien et la garantie des motos vendues par la concession dans les deux années à venir. Ceci grâce à une collaboration avec Harley-Davidson France, et donc avec les pièces d’origine et le support technique du constructeur.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3
15 540 €
19 440 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
25 990 €
30 990 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
VOLKSWAGEN
UP
18 128 €
20 778 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.