Course de côte du Diamant, une reprise en fanfare

Par Gianny Gabriel | Le 15/03/2022 | Passion auto / moto | Sports mécaniques

Première course de la saison 2022, la course de côte du Diamant s’est disputée avec 13 pilotes au départ sur les 16 pilotes inscrits. Parmi ces derniers, un revenant avec une nouvelle voiture : Alexis Dabrowski. Un nouveau : Cédric Noglet et une nouvelle voiture pilotée par Sébastien Sulter.
Outre les retards et le manque d’informations diffusée aux spectateurs, cette compétition a été relativement bien organisée par l’ASA Tropic. L’association organisait son premier événement depuis la disparition du président Clément Marie.

La course de côte du Diamant sous une météo capricieuse

Le temps allait être changeant tout au long de la journée. Beaucoup de pluie et de vent laissaient place à de longues périodes ensoleillées qui faisaient rapidement sécher l’asphalte. Une alternance de pluie et de soleil qui s’est produite jusqu’au début d’après-midi. 
La météo, facteur important qui donne une indication sur le vainqueur de cette compétition. En effet, les monoplaces, extrèmement compétitives, ne le sont quasiment plus sur sol mouillé. Les R5 quant à elles sont très compétitives sur tous types de surfaces, et sont moins handicapées par les conséquences de la pluie.

Rodrigue Théodore pas inquiété

Sur les courses de côte, ces sprints d’environ 1km500, les pilotes tentent de perfectionner leur pilotage, et apprennent par coeur chaque centimètre du circuit. Du coup, en général, la victoire se joue à coup de centièmes de secondes. Ça n’a pas été le cas sur cette course. Vainqueur sans soucis, Rodrigue Théodore a mis à profit les capacités supérieures de sa polo R5. Sans oublier ses nombreux stages et roulages effectués avec cette dernière. Sa victoire à la dernière course de côte du Marin, et sa deuxième place derrière son coach à la course de côte des Mamelles en Guadeloupe sont la preuve de la montée en puissance de ce pilote. Même si il nous a avoué ne pas avoir été à l’aise avec le véhicule. Cela à cause de ses mauvais choix de pneus, il a pu s’imposer avec plus d’une seconde d’avance sur son dauphin.

Steeven Orosemane second, satisfait

Plutôt venu pour reprendre sa DS3 en main, Steeven Orosemane, lui, n’a pas roulé depuis le rallye Karukéra 2020. Il a donc eu une préparation bien moins importante que le pilote de la Polo. Pour preuve, pas de multiples choix de pneus, juste les pneus qu’il avait utilisé depuis le dernier Karu. De plus, sur le papier la DS3 est moins performante que la Polo. Tout ceci justifie un peu l’écart au chrono entre ces deux pilotes qui sont d’excellents compétiteurs qui se respectent.

Michel Accary complète le podium de la course de côte

Premier pilote en monoplace, ce pilote, qui habite à 1km du départ, est à l’initiative de cette course de côte, mais n’était pas à l’aise avec les chicanes et surtout, a dû composer avec la météo capricieuse. 
Excellente 4e place pour Georgi Fagour qui continue à prendre en main sa Mégane Maxi F2000, ancienne propriété de Rodrigue Théodore. 
Prochaine compétition en Martinique, la course de côte de Morne Raquette au Vauclin le 27 Mars prochain.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
23 400 €
28 900 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
33 490 €
38 490 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS CROSS
29 680 €
33 680 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.