Tout savoir sur le permis probatoire !

Par Hélène Luz | Le 26/03/2024 | Conseils

Avec un taux de 21 %, alors qu’ils ne représentent que 9 % de la population, que ce soit dans l’hexagone ou les DROM, les jeunes de 18 à 24 ans sont surreprésentés parmi les victimes des accidents mortels de la route. Pour répondre à ce constat inquiétant, les autorités ont été contraintes d’instaurer depuis mars 2004 le permis probatoire. Ce dispositif a pour visée principale de réduire les risques liés à l’inexpérience des conducteurs débutants et à favoriser, par conséquent, l’acquisition d’une conduite sûre et responsable.

Ainsi, si vous venez récemment de réussir l’examen du permis et que vous souhaitez approfondir vos connaissances sur ses modalités, vous êtes au bon endroit. Nous vous fournissons ici toutes les informations essentielles pour bien comprendre et respecter les règles du permis probatoire.

Permis probatoire à points : définition !

Le permis probatoire a été instauré par les instances gouvernementales, notamment pour les candidats ayant tout juste le permis en poche. Ce dernier vise, en définitive, à renforcer la sensibilisation à la sécurité et la responsabilité au volant. Avec un capital initial de 6 points et des limitations de vitesse abaissées, il s’agit d’un dispositif incitatif. Il est censé encourager une conduite prudente et respectueuse du Code de la route.

Comment fonctionne le permis de conduire probatoire pour un apprenti conducteur ?

Grâce à un système progressif d’acquisition de points, le jeune conducteur peut passer de 6 à 12 points sur une durée de 3 ans (ou 2 ans en cas de conduite accompagnée). Toutefois, afin d’obtenir l’intégralité de ces points, il est essentiel qu’il ne commette pas d’infractions.

Qui est concerné par ce permis à 6 points ?

Ce type de permis, en France, s’adresse à trois catégories spécifiques :

  • les nouveaux titulaires du permis de conduire ;
  • les conducteurs se voyant accorder un nouveau permis à la suite d’une invalidation pour perte totale des points ;
  • les automobilistes obtenant un nouveau permis après une annulation prononcée par le juge.

Combien de temps dure le permis probatoire ?

La période probatoire du permis de conduire, qu’il s’agisse de la catégorie auto ou moto a2 débute dès la date d’obtention du permis. Rassurez-vous, les dates de début et de fin de cette période, sont, par ailleurs, clairement indiquées au dos du document officiel du permis de conduire.

Il faut toutefois garder à l’esprit que la durée du permis probatoire varie en fonction du mode d’apprentissage choisi par le conducteur. Par conséquent, elle s’étale sur 3 ans pour ceux ayant suivi une formation classique, en conduite supervisée, et sur 2 ans pour ceux ayant opté pour l’apprentissage anticipé en conduite accompagnée ou ayant suivi une formation complémentaire, depuis le 28 mars 2018.

Pendant cette période de sursis, il est impératif pour le conducteur de placer le macaron « Apprenti » à l’arrière de son véhicule afin d’être autorisé à circuler. En cas d’omission de cette indication, vous vous exposez à une contravention.

Jeune conducteur : quelles sont les règles à respecter pendant la période probatoire de votre permis ?

Les conducteurs détenteurs d’un permis probatoire se voient imposer des restrictions spécifiques. Pour éviter toutes sanctions, il est donc primordial de les maîtriser. Conformément à l’article R413-5 du Code de la route, les vitesses maximales à respecter sont les suivantes :

  • 110 km/h sur les portions d’autoroute où la vitesse autorisée est de 130 km/h ;
  • 100 km/h sur les tronçons d’autoroute affichant une limite inférieure, ainsi que sur les routes à double sens séparées par un terre-plein central ;
  • 80 km/h sur le réseau routier hors agglomération.

De plus, en ce qui concerne l’alcoolémie, les titulaires de ce permis sont soumis à une tolérance encore plus basse, avec un taux maximal de 0,2 g par litre de sang, soit une consommation quasi nulle d’alcool. Dans le cas contraire, vous vous exposez à un retrait de 6 points sur le permis de conduire ainsi qu’une amende forfaitaire de 135 euros infligée par les forces de l’ordre.

En cas d’infractions avec mon permis probatoire, puis-je récupérer des points ?

Une fois confronté à la problématique de la perte d’un ou plusieurs points sur votre nouveau permis, deux options s’offrent à vous : patienter dans l’attente de la récupération naturelle de ces derniers ou bien opter pour un stage de récupération de points. Cette seconde alternative peut vous permettre de regagner jusqu’à 4 points, en fonction de la limite annuelle en vigueur.

Il convient toutefois de noter que pour les jeunes conducteurs en période probatoire, dès lors qu’une perte de 3 points ou plus survient en une seule fois, la participation à un stage de récupération devient obligatoire. En cas de perte totale de vos points, vous avez malheureusement la nécessité de repasser les épreuves du Code de la route et du permis de conduire.

Quel véhicule peut-on conduire avec un permis probatoire ?

Lorsqu’un conducteur obtient son permis de conduire, il se voit accorder le droit de prendre le volant de tous les types de véhicules correspondant à la catégorie pour lequel il a passé le permis de conduire. Ainsi, pour le B, il lui est possible de conduire des citadines, des breaks, des sportives ou encore les SUV. Cependant, il est crucial de noter que le choix du type de véhicule impacte directement le coût de l’assurance auto du conducteur novice.

Puis-je conduire à l’étranger avec mon permis probatoire ?

Contrairement à une croyance répandue parmi certains jeunes conducteurs, la possibilité de conduire à l’étranger n’est pas restreinte par l’obtention récente du permis de conduire ou par le fait d’être encore en période probatoire. En effet, dès lors que vous êtes détenteur d’un permis en cours de validité, vous avez toute légitimité pour circuler en toute légalité en Europe, incluant les pays membres de l’Espace économique européen, et ce, peu importe votre nombre d’années d’expérience au volant.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
29 000 €
56 670 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3
18 320 €
22 820 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
22 483 €
27 070 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *