Toujours pas de carburant bioéthanol à La Réunion !

Par Ophélie Vinot | Le 29/07/2021 | Économie et politique

La campagne sucrière bat son plein depuis presque un mois maintenant à La Réunion. Et qui dit campagne sucrière dit récolte de canne et production de rhum. Par ailleurs, qui dit campagne sucrière dit également production de carburant bioéthanol. Issu de la combustion des résidus fibreux de la canne, c’est ce qu’on appelle la « bagasse ».

En Hexagone, on connaît déjà le « bioéthanol carburant » sous l’appellation « E85 » présente dans pas moins de 2 500 stations-service. Ce carburant a l’avantage d’être d’origine naturelle c’est-à-dire fabriqué à partir de céréales ou de betteraves. Il est donc théoriquement écologique et peu coûteux (autour de 0,70€ le litre). Mais, pour l’utiliser il faut disposer au préalable d’une voiture essence équipée d’un kit moteur spécifique afin de la rendre 100% compatible avec l’éthanol.

À La Réunion, lorsqu’on évoque le bioéthanol, on ne parle jamais du carburant E85. On fait plutôt référence à la centrale Albioma, unique au monde, qui produit de l’électricité ; à partir d’un mélange de 80% de bioéthanol et de 20% de gazole indispensable au démarrage de la turbine. Cette centrale électrique implantée à Saint-Pierre, dans le sud de l’île, fonctionne très bien depuis 2019. Le bioéthanol réunionnais n’a donc actuellement aucune vocation à remplir le réservoir des véhicules thermiques de l’île.

…quelle pourrait donc être la raison profonde de cette absence ?

La qualité du carburant bioéthanol pour l’automobile est très spécifique

Karim Lebeau, chef de secteur B2B à Total Réunion, explique que tous les bioéthanols ne peuvent pas servir de carburant. « Il y a des caractéristiques particulières pour chaque utilisation du bioéthanol. Le bioéthanol utilisé pour le réservoir des voitures métropolitaines n’est en effet pas le même que celui que l’on produit à La Réunion ». Et de poursuivre : « Si nous voulions mettre de l’E85 dans les stations essence de l’île, il faudrait qu’on l’importe ».

Karim Lebeau poursuit et justifie également l’absence d’importation d’E85. « La demande réunionnaise n’est pas du tout suffisante. Ce serait beaucoup trop coûteux, au niveau de l’importation du produit en lui-même mais aussi au niveau du stockage. Il faudrait donc mettre en place de nouvelles infrastructures afin de pouvoir ensuite importer de l’E85. Ce n’est pas dans nos priorités actuellement. »

Une absence révélatrice du désintérêt des réunionnais pour l’E85 ?

En fait, le souci ne serait-il pas tout simplement que les réunionnais ignorent ce qu’est l’E85 ?  Le cadre de chez Total a un avis mitigé sur cette question : « Manque de connaissance sur le carburant E85, c’est fort possible. Mais je crois surtout que le réunionnais n’est tout simplement pas prêt à investir dans l’installation d’un kit éthanol pour son véhicule. »

Quelques constructeurs proposent néanmoins aujourd’hui des véhicules « Flex-Fuel » neufs : Ford, Jaguar et Land Rover notamment. Tandis que pour les véhicule essence de seconde main, il est possible de faire monter en après-vente un kit d’adaptation E85. Il faut ainsi prévoir de 700€ à 1600€ (installation par un professionnel comprise) pour ajouter un boitier de conversion au bioéthanol homologué.

Certaines collectivités en métropole, comme la région Grand Est par exemple, vont même jusqu’à subventionner l’achat de ce kit E85 pour les 1 000 premières demandes reçues. Se convertir à l’E85 permet alors également d’être exonéré des frais de carte grise.

À La Réunion en tout cas, ce carburant bioéthanol n’est toujours pas à l’ordre du jour…

(article rédigé avec AM et AV)

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS CROSS
27 680 €
30 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS CROSS
31 680 €
34 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
35 870 €
50 870 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (2)
  • Le 05/08/2021 | loto

    Cette article est bonne à prendre en compte pour se tenir informer. Cependant un cadre de chez total a ses intérêts à défendre puisqu'il gagne moins en autorisant la vente d'E85. De plus il affirme que le bioéthanol n'est pas identique à celui de la métropole malgré une production locale existante dans nos usines de canne à sucre! Je trouve cela anormale qu'on ne propose pas ce type de carburant aux réunionnais.

  • Le 29/07/2021 | Le bioéthanol carburant, toujours pas au programme à La Réunion - ev-news

    […] L’Inspection générale des finances a remis le 26 juillet 2021 un rapport portant sur l’avenir du sucre en Outre-mer aux ministères de l’Agriculture et des Outre-mer. Toujours pas question d’éthanol carburant, à la Réunion comme ailleurs. Lire la suite… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *