Suzuki GSXS 1000 : la Suze du marché ! 

Par Pauline Delnard | Le 01/04/2022 | Essais Motos | Moto

  • Partager l'article sur :

À La Réunion, Oovango a testé pour vous la GSXS 1000 de la marque Suzuki : l’ultime roadster de la marque qui a vu le jour en 2015, cette Suze s’impose sur le marché face à des concurrentes déjà biens présentes. Pour autant, pas de quoi avoir peur puisque Suzuki nous réserve une machine étonnante, de dernière génération. Pour les jeunes permis, la firme japonaise propose également un bloc de 950cm3. Trois coloris vous sont proposés : Metallic Triton Bleu, Glass Mat mechanical Gray et Glass Sparkle Black.

Présentation de la GSXS 1000 :

Une GSXS 1000 qui a tout pour plaire ! 

  • Une assise moelleuse (large et épaisse) côté conducteur et passager
  • Un réservoir d’une capacité de 19L  pour une consommation minime de 7L/100km : elle vous assurera des trajets de plus de 250km.
  • La hauteur de selle de 810mm conviendra à tous types de personnes, y compris les personnes des petites tailles. Une fourche inversée et un amortisseur arrière disposant des plusieurs réglages.
  • Un écran LCD où l’on retrouvera les informations essentielles sont affichées en bleu (l’heure, température d’air extérieur, compteur kilométrique, rapport engagé, consommation moyenne, les trips, témoins..) Chez Suzuki, c’et simple et efficace, on ne s’embarrasse pas d’éléments superflus même si la marque se veut moderne : look agressif, éclairage full LED.
  • 3 Modes de conduites optimisés
  • Assistances électroniques : STC, SIRS, RBW, Low RPM Assist, Easy Start System, ABS et shifter Up&Down.

L’essai routier de la Suzuki GSXS 1000 à la Réunion  : 

En ville :

La position de conduite :

  • Le guidon : plat et large, il permet d’avoir une position souple et détendue. Attention à ne pas taper les rétroviseurs de voiture en interfiles (guidon 23mm plus large par rapport à la génération précédente) !
  • La selle : la moto en impose visuellement, on ne pourrait presque imaginer que son hauteur de selle est seulement de 810mm  ! C’est un point très satisfaisant car elle est accessible à un grand nombre de personnes, notamment aux personnes de petites tailles alors que ses concurrentes sont généralement à partir de 835mm. Suzuki ne lèse pas le confort : selle bien épaisse et large toutes catégories confondues.
  • Les reposes-pieds : sont assez reculés pour vous permettre d’adopter une position plus « race » si on se décolle du réservoir. 

=> L’ensemble offre une position très confortable pour faire de longues distances.

Le moteur :

Reconnu pour sa polyvalence, les départs arrêtés se font de manière souple, sans à-coups. Nous n’avons pas de mal à circuler en ville sur les petites vitesses ; aucune chaleur n’est dégagée du moteur.

La partie cycle :

La fourche et l’amortisseur offrent un bon compromis entre stabilité et confort pour les nombreuses déformations de la chaussée que nous rencontrons en ville.

Sur les routes sinueuses : (essai effectué avec des Dunlop Roadsport 2)

Le poids :

214 kg tous pleins faits, cette streetfighter reste dans les normes face à ses rivales. Le réservoir d’une capacité de 19L  plein peut se révéler un peu lourd, notamment sur les changements d’angles rapides. De manière générale, le poids est bien réparti puisqu’on ne le ressent plus une fois enfourchée.

Le freinage :

Celui ci se fait grâce au double disque, diamètre 310mm, deux étriers 2 pistons 32mm Brembo,  ABS Bosch 9M  à l’avant ; Disque simple, diamètre 260mm, étrier Nissin 1 piston, ABS Bosch 9M à l’arrière. Cette GSXS 1000 se dote du meilleur étrier existant de chez Brembo, elle est donc bonne freineuse. La Fourche nécessiterait quelques réglages supplémentaires sur les réglages d’usine car les freins mettent rapidement en contrainte le train avant notamment lorsqu’on amorce une phase de freinage appuyée en courbe. La moto a tendance à vouloir se déporter vers l’extérieur.

La partie-cycle :

Dôtée d’un cadre périmétrique en aluminium, d’une fourche inversée KAYABA, diamètre 43mm, d’un débattement de 150mm, elle est entièrement réglable en précontrainte, détente et compression. L’amortisseur Pro-link d’un débattement de 150mm est aussi réglable en précharge et détente. L’ensemble fonctionne bien ensemble, l’assise est très satisfaisante. La partie cycle n’est pas mise en défaut lors des grosses reprises d’accélérations.   

Le moteur :

Vous l’aurez compris, l’ultime roadster en 1000cm3 a été conçu dans le but d’avoir « autant » de performance qu’une sportive. Malgré les aprioris, cette GSXS n’est pas en reste ! 152 ch annoncé sur la fiche technique dans un alésage et d’une course de 74,5 x 57,3mm, cela peut paraître peu face aux concurrentes qui développent plutôt 160, 180 voir plus de 200 ch, mais sa particularité se retrouve au niveau de son couple puisqu’il est délivré à très bas régime (dès 3 500/ 4 000 tr/min). 
Cette moto dispose pour cette année, de nouveaux arbres à cames pour un gain de puissance supplémentaire. Il est d’ailleurs difficile de garder la poignée ouverte en grand jusqu’au rupteur ! Son couple est phénoménal et c’est ce que j’apprécie personnellement. On a tendance à voir une évolution linéaire des moteurs face aux normes de plus en plus strictes, Suzuki s’en sort très bien sur ce point !

On retrouvera quelques assistances électroniques :

3 nouvelles cartographies optimisées et adaptées pour la pluie, le quotidien et les sessions sportives.

  • SIRS : nouvelle intelligence embarquée au sein de l’Ecu pour une meilleure personnalisation de sa machine dans son comportement. 
  • STC : réglable sur 5 positions et désactivable, il permet d’éviter le patinage de la roue arrière grâce au capteur de rotation, d’inclinaison, et d’ABS. L’ecu réduira ainsi le couple moteur pour retrouver un maximum d’adhérence, et ce, sans que vous vous en rendiez compte.
  • RBW : le ride by wire est désormais un élément de référence chez tous les marques. C’est la fin des commandes à câble qui sont souvent durs à la prise et susceptibles de se casser ! Le RBW à gestion électronique contrôle l’ouverture des gaz via les papillons : la moto adapte seule sa réponse selon votre conduite adoptée.
  • Low RPM Assist : permet d’augmenter le régime moteur pour un départ arrêté optimisé. En tant normal cela vous évitera les calages ou vous aidera être premier lors des démarrages dans les feux de circulation ! 

Nous aurions aimé un amortisseur de direction qui se révèle nécessaire lors des grandes vitesses de pointes sur circuit. 

Nous terminons bien évidemment sur un shifter Up&Down disponible de série : un argument aujourd’hui incontournable qui fera plaisir à la jeune génération.

Sur les voies rapides (autoroute) :

Le moteur :

Nous nous insérons avec aisance sur les voies rapides grâce à ses 152ch. On peut pousser pleinement les rapports avec de très bonnes sensations à la clé. La consommation et l’autonomie sont très impressionnantes : (7L/100km) avec un réservoir d’une capacité de 19L, vous ne vous soucierez pas des pannes sèches.

Le phare :

Doté d’un gros bloc optique de deux phares à LED, l’éclairage est très satisfaisant. Aucun problème rencontré de nuit : le phare éclaire fort et largement la route.

Le saute vent :

Complètement absent, le motard devra donc coller son casque au réservoir pour gagner en confort sur les voies rapides à partir de 130km/h. C’est l’un des seuls petit inconvénient que nous pourrions lui reprocher.

En duo :

La selle passager est de bonne largueur et ne glisse pas ; légèrement relevée vers l’arrière, elle aide le passager à ne pas glisser de trop vers le pilote lors des phases de freinage. Les reposes-pieds sont placés relativement bas pour ne pas avoir les jambes recroquevillées : c’est un excellent point ! Pas de réelles poignées disponible, il faudra qu’on s’accrocher au pilote. Pour finir, l’amortisseur Pro-Link offre un très bon confort pour les balades à deux : il amorti bien les chocs pour ne pas finir avec des maux de dos lors des longues balades.

Évaluation  :

En conclusion, la Suzuki GSX S 1000 est un pari réussi malgré les attentes. Même si elle ne possède pas le meilleur châssis, ni énormément d’assistances électroniques, c’est une moto polyvalente, fiable ; son moteur est très performant ! Suzuki est encore dans ses « débuts » en matière de roadster 1000cm3; imaginez la même moto avec une puissance équivalente à ses concurrentes.
Y a t il vraiment concurrence ? À mon avis, non car Suzuki n’est pas à la recherche d’une moto à la pointe mais plutôt une moto polyvalente; satisfaisante à un tarif intéressant. Or les autres hyper roadsters sont à la course de la moto la plus abouti, le prix est donc plus important. La firme japonaise ne peut donc que nous réserver de belles surprises pour la suite ! Nous terminons sur un point important et pas des moindres : son prix. Suzuki a toujours proposé un prix concurrentiel sur l’ensemble de ses motos, c’est pourquoi, elle est affichée à un tarif de 16 800€ à la réunion ! 

N’hésitez pas à retrouver cette GSXS 1000 Suzuki à Moto 2000 pour plus d’informations.

GSXS 1000

Les + de la Suzuki GSXS 1000

  • Look agressif 
  • Consommation minime 
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Fiabilité, entretien peu onéreux 
  • Caractère moteur dès 3 500 tr/min
  • Frein très mordant 
  • Choix de coloris

Les – de la Suzuki GSXS 1000

  • Écran LCD non TFT
  • Répartition du poids perfectible. On le ressent sur l’avant lorsque le réservoir est en pleine capacité.
  • Absence d’amortisseur de direction 

Fiche technique de la Suzuki GSXS 1000 :

  • Type : 4 cylindres en ligne, distribution par double arbre à cames en tête, refroidissement liquide
  • Cylindrée : 999 cm3
  • Alésage/course : 73,4 x 59mm
  • Soupape : 4/cylindre
  • Puissance : 152ch à 11 000tr/min
  • Couple : 106 Nm à 9 250 tr/min
  • Cadre : périmétrique en aluminium 
  • Poids : 214kg
  • Réservoir : 19L
  • Norme : Euro5
  • Hauteur de selle : 810mm
  • Garde su sol : 140mm
  • Angle de chasse : 25°
  • Empattement : 1460mm
  • Alimentation : injection
  • Transmission : 6 rapports, à chaîne joints toriques
  • Suspension avant : fourche inversée Kayaba, diamètre 43 mm, débattement 150mm, réglable en précharge
  • Suspension arrière : monoamortisseur Kayaba, débattement 150mm, réglable en précharge 
  • Frein avant : double disque, diamètre 310mm, 2 étriers monobloc  Brembo 4 pistons, ABS 
  • Frein arrière : disque simple, diamètre 260mm, étrier Nissin 1 piston, ABS
  • Dimension pneu avant : 120/70/17 en aluminium
  • Dimension pneu arrière : 190/50/17 en aluminium 
  • Prix : environ 16 800€

Performances :

  • Vitesse max : > 280km/h
  • Consommation : 7L/100km (données constructeur)

Autres roadsters de la catégorie 1000cm3:

KTM : 1290 Super Duke R

Yamaha : Mt-10

BMW : S 1000 R

Kawasaki : ZH2

Ducati : Streetfighter V4S

Pneus disponibles :

Une moto d’une telle puissance reste exigeante en terme de tenue de route. Pour éviter d’éventuels décrochages de part la puissance moteur et les vitesses que vous pourrez atteindre, nous vous conseillons quelques pneus afin de rouler sereinement. Cette liste n’est pas exhaustive, nous vous donnons néanmoins des références que nos amis motards réunionnais ont déjà testé sur ce type de moto.

Usage HypersportUsage Route/Tourisme
Durabilité : 3 000 – 5 000km Vous êtes à la recherche de plus d’accroche sur le bitume sec. Vous aurez qu’à vous concentrer sur votre pilotage lors de vos sessions sportives. Ces gommes correspondent à un rapport de 80/20 : plus d’accroche sur le sec au détriment du mouillé NB : Vous devrez être plus vigilant les jours de pluie

Bridgestone : S22
Dunlop : D212 Gp Racer
Michelin : Power cup 2, Power Gp
Continental : Race Attack, Conti Attack
Pirelli : Diablo Rosso 3, Supercorsa 2
Metzeler : Racetec RR
Durabilité : 8 000km et plus  Vous êtes à la recherche d’un pneu pour les routes du quotidien, tout en adoptant un roulage un peu plus dynamique. Le taux d’entaillement vous assurera une très bonne évacuation d’eau. Ces gommes correspondent à un rapport de 50/50 : autant d’accroche sur le sec que le mouillé
Bridgestone : S21

Metzeler : M9rr, Roadtec Z8 interact
Michelin : Power 5, Road 6



N’hésitez pas à consulter d’autres essais écrits ou vidéos du magasine pour un éventuel comparatif aux autres roadsters.

À bientôt sur oovango.com pour d’autres essais !

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
55 180 €
71 180 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
28 680 €
32 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS CROSS
31 680 €
34 680 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (1)
  • Le 02/04/2022 | Al971

    Une petite erreur dans l’article puisque le modèle Gsxs950 n’est pas un 950cm3 mais dispose aussi d’un moteur 1000cm3 moins puissant et bridable en A2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *