Les piétons réunionnais sont les plus menacés de France

Par Ophélie Vinot | Le 16/09/2021 | Actu | News

Cet appel à projets a pour but de renforcer encore un peu plus les actions de sensibilisation à la sécurité routière mises en place sur l’île. « Les comportements dangereux restent la principale cause de mortalité sur nos routes : vitesse, alcool, stupéfiants et circulation irrégulière des piétons sur la chaussée« , peut-on lire dans la lettre préfectorale annonçant l’appel à projets de la PDASR (Plan Départemental d’Actions de Sécurité Routière). 

Aucune baisse significative des accidents en 2020 malgré le confinement 

Alors que l’Hexagone annonce des chiffres « historiquement bas » sur l’année 2020, liés en grande partie aux « effets de la pandémie mondiale » (-21% de décès suite à un accident de la route, comparé aux chiffres de 2019), ces observations sont différentes à La Réunion. 

Accident routier à La Réunion

En effet, en 2019, selon les chiffres du gouvernement, on enregistrait 779 accidents corporels, dont 39 personnes tuées (19 conducteurs, 5 passagers et 15 piétons) et 972 blessés (305 hospitalisés) à la Réunion. En 2020, malgré plusieurs mois de confinement et donc la baisse du trafic routier, 716 accidents ont été dénombrés, dont 43 personnes tuées et 861 blessés (279 hospitalisés). 

Des infrastructures également pointées du doigt

La problématique du taux de mortalité des piétons est à prendre avec sérieux. Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), sur l’île intense, 28% des personnes tuées lors des accidents de la route sont effectivement des piétons.

Il s’agit du chiffre le plus haut constaté dans l’Hexagone et dans les autres départements d’Outre-mer (la Guadeloupe vient juste après avec 24%) sur l’année 2020. En cause : le manque récurrents d’infrastructures destinées aux piétons (notamment dans les zones rurales) ainsi que les comportements dangereux de l’un ou de l’autre partie (manque de visibilité des marcheurs la nuit, excès de vitesse, état d’ébriété du conducteur, etc.). 

La préfecture rappelle que « la situation reste fragile« , malgré la « forte mobilisation de l’ensemble des acteurs locaux« . Cet appel à projets a donc pour objectif de recevoir de nouvelles idées d’actions locales de prévention et ainsi permettre de faire face à l’insécurité routière à La Réunion. « Les actions proposées pourront faire l’objet d’une aide matérielle et humaine dans leur réalisation avec notamment le réseau d’intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR)« , peut-on également lire. 

Les projets d’action sont à envoyer avant le 30 novembre 2021 à : securiteroutiere.deal-reunion@developpement-durable.gouv.fr.

À lire également :

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
35 870 €
50 870 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
LEXUS
IS
29 990 €
30 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
23 490 €
28 990 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.