Erreur de carburant : que faut-il faire ?

Par Hélène Luz | Le 18/06/2024 | Conseils | Conseils entretien | Guides & Essais

Mettre le mauvais type de carburant dans votre véhicule peut entraîner des problèmes sérieux pour votre moteur ainsi que votre système d’injection et compromettre ainsi grandement la performance et la sécurité de votre voiture. Que vous utilisiez de l’essence, du diesel, du GPL ou du bioéthanol, il est impératif de sélectionner le bon type de carburant. Toutefois, que faire si vous réalisez que vous avez accidentellement rempli le réservoir avec le mauvais carburant ? Dans les DROM, à qui incombe la responsabilité puisque ce sont les pompistes qui effectuent les pleins à la place du conducteur ? Afin que vous ne soyez pas démuni si un jour vous vous retrouvez face à cette situation, nous vous expliquons comment gérer ce moment d’inattention et ainsi minimiser les dommages pour votre véhicule.

Diesel et essence : ces deux carburants sont-ils si différents ?

Bien que tous deux destinés à alimenter des véhicules, le diesel et l’essence présentent des caractéristiques et des utilisations moteur distinctes. Ainsi :

  •  l’essence, communément appelée « sans plomb » dans les stations-service, est un carburant relativement léger. Ce dernier est principalement utilisé dans les moteurs à allumage commandé, où une bougie d’allumage déclenche la combustion du mélange air-carburant. Les moteurs à essence sont appréciés pour leur fonctionnement plus silencieux et leur capacité à accélérer rapidement. De plus, l’essence, étant moins dense que le diesel, elle brûle plus rapidement et génère moins d’émissions polluantes telles que la suie, contribuant à un moteur plus propre ;
  • le diesel est un carburant plus lourd et visqueux, conçu spécifiquement pour les moteurs à allumage par compression. Dans ces derniers, c’est la chaleur issue de la compression de l’air qui enflamme le carburant, sans nécessité d’une bougie d’allumage. Ces caractéristiques rendent les moteurs diesel particulièrement efficaces sur le plan énergétique et leur confèrent une durabilité supérieure. En outre, le point d’auto-inflammation plus élevé de ce carburant le rend moins volatile comparé à l’essence.

Existe-t-il une tolérance des moteurs de voiture face au mauvais carburant ?

Les véhicules diesel peuvent parfois accepter jusqu’à 10 % d’essence, comme le SP95 ou le SP98, avant de présenter des dysfonctionnements. Cependant, cette tolérance est beaucoup plus faible pour certains types de moteurs diesel modernes, tels que les TDI ou HDI. Ces derniers, ne supportent, en effet, que jusqu’à 3 % d’essence. 

Quelles sont les conséquences si vous vous trompez de carburant ?

Verser par erreur de l’essence dans un réservoir destiné au diesel peut entraîner des dommages significatifs pour votre véhicule. Bien que l’essence et le diesel soient tous deux dérivés du pétrole brut et composés d’hydrocarbures, leurs propriétés chimiques distinctes sont adaptées à des types de moteurs spécifiques. Utiliser de l’essence dans un moteur diesel peut causer des dégâts considérables, car l’essence a notamment des propriétés nettoyantes pouvant dissoudre le film protecteur nécessaire au bon fonctionnement des pompes et des injecteurs diesel.

Est-ce grave de mettre de l’essence à la place du diesel et inversement ?

  • détérioration du moteur. L’introduction d’essence dans un moteur diesel peut accélérer l’usure des composants internes en raison de sa consistance plus fine et de ses propriétés nettoyantes. Vos pièces mécaniques risquent, par conséquent, une usure plus rapide ;
  • endommagement du système d’injection. Celui des moteurs diesel, conçu pour un carburant plus épais, peut subir des dommages irréversibles si l’essence, plus volatile et plus fine, est utilisée à la place ;
  • risque d’arrêt soudain. L’utilisation incorrecte du carburant peut causer l’arrêt brusque du moteur, ce qui représente un réel danger, surtout si vous roulez sur l’autoroute.

Quels sont les possibles symptômes d’une erreur de carburant ?

Un mauvais carburant peut provoquer divers symptômes immédiats et perceptibles nécessitant une réaction rapide de votre part. Voici les signes clés à surveiller si vous suspectez une erreur de carburant :

  • des bruits inhabituels. Juste après le ravitaillement de votre voiture, l’apparition de bruits étranges, de cliquetis sous le capot ou de hoquets peut être un premier indice que le mauvais type de carburant a été utilisé. Ces bruits indiquent, la plupart du temps, que le carburant incorrect est en train d’endommager votre moteur ;
  • des soucis de démarrage. Si votre véhicule éprouve des difficultés à démarrer ou refuse tout bonnement de démarrer, cela peut être dû à une incompatibilité entre le carburant et le moteur, affectant ainsi le système d’allumage ou de compression ;
  • une perte de puissance. Une diminution notable de la performance du moteur, notamment lors de vos tentatives d’accélération ou de montée des côtes, peut signifier que le mauvais carburant empêche le moteur de fonctionner efficacement ;
  • des ratés de votre moteur. Dans le cas où ce dernier s’étouffe, tousse ou subit des interruptions de fonctionnement, cela peut indiquer que le carburant que vous venez de mettre perturbe le processus normal de combustion interne ;
  • une fumée inhabituelle. L’émission de fumée blanche ou bleue par l’échappement est généralement le résultat d’une combustion anormale causée par le mauvais carburant. Cela indique au conducteur que des substances inappropriées sont brûlées dans le moteur ;
  • le dégagement d’une odeur forte. Une odeur anormalement forte ou différente de l’habituel peut aussi être un indicateur d’erreur de carburant. Elle signifie que des composés chimiques incorrects sont présents dans le système de combustion.

Comment faire si je me suis trompé de carburant ?

Votre réaction face à une erreur de carburant dépendra principalement de si vous avez déjà mis le moteur en marche ou non. En effet, si vous :

  •  réalisez votre bêtise à la pompe à carburant, la première chose à faire est d’arrêter immédiatement le remplissage. Il est crucial de ne pas lancer votre véhicule, car cela pourrait propulser le mauvais carburant à travers le système d’injection et endommager gravement le moteur. Il est recommandé, dans ce cas, de pousser votre voiture sur le côté pour dégager la pompe et de faire appel au personnel de la station-service. Certaines stations sont équipées pour vidanger et nettoyer les réservoirs et les filtres sur place. Si ce service n’est pas disponible, vous serez obligé de contacter un dépanneur ou votre assureur pour une prise en charge plus ou moins rapide ;
  • avez déjà quitté la station-service, lorsque vous vous en rendez compte et que vous êtes en route, votre premier réflexe doit être de vous ranger en sécurité sur le côté de la route et de couper le contact. Éloignez-vous de votre véhicule, car il existe un risque d’explosion et appelez un service de dépannage.

Vidange du réservoir : quel est le prix pour la réparation d’une erreur de carburant ?

En cas de remplissage avec le mauvais carburant, la meilleure solution est de procéder à une vidange complète du réservoir pour éviter d’endommager sérieusement votre véhicule. Bien que certains automobilistes puissent envisager de réaliser cette opération par eux-mêmes, il est fortement recommandé de faire appel à des professionnels possédant les équipements nécessaires. Cette opération, impliquant l’extraction du carburant du réservoir, du système d’alimentation et éventuellement du moteur, prend généralement environ deux heures. Le prix des réparations peut considérablement varier, généralement entre 100 et 200 euros, main-d’œuvre comprise, en fonction de plusieurs facteurs :

  • la quantité de carburant à extraire ;
  • les composants du véhicule affectés, comme le réservoir, le système d’alimentation ou le moteur, qui peuvent compliquer l’intervention.
  • la localisation géographique et l’heure à laquelle le service de dépannage est sollicité ;
  • le type de véhicule et le fait que vous ayez démarré ou non ce dernier après l’erreur.

Est-ce qu’une erreur de carburant est prise en charge par mon assurance ?

La prise en charge par votre assurance auto n’est pas automatique, si jamais vous n’avez pas pensé à souscrire cette offre, le coût des réparations sera entièrement à votre charge. Cependant, si votre contrat inclut la garantie assistance, vous aurez la possibilité de bénéficier d’une indemnisation couvrant les frais de dépannage et de vidange du réservoir. Cette garantie peut néanmoins être assortie de certaines conditions, telles qu’une franchise kilométrique. 

DROM : quel recours si l’erreur du pompiste vous a fait rouler avec le mauvais carburant ?

Dans les Départements et Régions d’Outre-Mer, où il est courant que les pompistes se chargent de remplir le réservoir des véhicules, une erreur de carburant peut parfois survenir de leur part. Si vous vous retrouvez dans cette situation, voici les différentes actions à mettre en place :

  • signalez immédiatement l’erreur. Pour ce faire, informez le pompiste ainsi que le gérant de la station-service de l’erreur dès que vous vous en apercevez. Vous le savez maintenant, il est impératif de ne pas démarrer le véhicule pour éviter d’endommager le moteur ;
  • rassemblez le maximum de preuves. Prenez des notes détaillées sur ce qui s’est passé, incluant l’heure, la date, le nom du pompiste. Si cela vous est possible, obtenez également un rapport écrit de la station-service confirmant l’erreur ;
  • consultez votre assurance. Contactez votre compagnie d’assurance pour déterminer si votre contrat couvre ce type d’incident ;
  • faites vidanger le réservoir. Faites appel à un dépanneur pour vidanger et nettoyer le réservoir ainsi que le système d’alimentation ;
  • demandez une compensation. Si l’erreur provient du service fourni par la station-service, vous êtes bien évidemment en droit de demander une compensation pour les frais engagés due à leur négligence. Cela peut inclure les frais de dépannage, de réparation et éventuellement un geste commercial pour les désagréments vécus.
Hélène Luz
  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
23 523 €
29 150 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
27 900 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 3
31 113 €
35 380 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *