Rallye Guadeloupe : Entretien avec Mathieu Bordelais, commissaire technique à l’ASA Guadeloupe

Par Amaury Lawboum | Le 11/11/2023 | Actu | News | Sports mécaniques

Après nous être entretenus avec le président de l’ASA de la Guadeloupe (ASAG), Monsieur Charles-Henri Adélaïde, nous découvrons aujourd’hui Mathieu Bordelais, commissaire technique qui officie pour les épreuves de rallye et de courses de côte à la Guadeloupe. 

Bonjour Mathieu. Merci de prendre le temps de répondre à nos questions. Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Mathieu Bordelais, j’ai 26 ans et j’habite aux Abymes à la Guadeloupe. Je suis commissaire technique depuis 2017 au sein de l’ASAG. Je suis passionné par la mécanique et par l’automobile de manière générale. 

À gauche, Xavier FLASON, secrétaire général de l’ASAG ; au milieu, Mathieu BORDELAIS ; à droite, Charles-Henry ADELAIDE, président de l’ASAG

D’où vous vient cette passion pour le sport automobile ? Avez-vous déjà couru ?

Cette passion est née des courses de rallye que mon père m’emmenait voir quand j’étais petit. Nous allions au bord de la route regarder les voitures de course passer. Je n’ai jamais pu courir moi-même, faute de moyens. L’argent est le nerf de la guerre dans le sport automobile : tout est très cher. Il faut avoir les moyens de s’acheter une voiture, de l’entretenir, de la préparer, d’avoir une team… J’ai donc décidé de vivre ma passion d’une autre manière en étant commissaire de course.

C’est quoi, un commissaire de course ?

Le rôle du commissaire de manière générale est de relater l’ensemble des faits et de veiller au respect de la règlementation, à la fois au niveau des spectateurs mais aussi au niveau des coureurs. Chaque course est régie par le règlement de la FFSA, dont le maître mot est la sécurité. Ainsi chaque commissaire veille à la sécurité de tous pendant les courses.

Il y a plusieurs types de commissaires :

  • Les commissaires techniques (comme moi-même) : ils vérifient la conformité des véhicules au regard de la règlementation. On vérifie par exemple les équipements de sécurité, notamment les arceaux rigides dans la voiture qui sauvent la vie des pilotes en cas de sortie de piste.
  • Les commissaires sportifs : on retrouve ici le directeur de course par exemple. Les commissaires sportifs assurent la partie compétition (contrôle des temps, des horaires de passage…)
  • Les commissaires de route (les plus répandus) : ces commissaires sont ceux que l’on voit le plus fréquemment. Ils assurent le balisage du tracé et la sécurité des spectateurs le long de la route.

Quels sont les avantages d’être commissaire ?

Les avantages d’être commissaire, c’est d’être au coeur de la passion. On peut rentrer dans les habitacles pour les contrôler. Cela permet à tout le monde qui n’a pas la possibilité d’avoir son véhicule de compétition d’avoir le contact de la compétition. On se sent utile et on a une place centrale dans les manifestations.

Combien y’a-t-il de commissaires par manifestation ? Comment devenir commissaire ?

Par manifestation, nous sommes en moyenne 5 à 6 commissaires techniques. Au total, on doit être une centaine. Au Rallye de Marie-Galante, on était 100 voire plus. Les commissaires de route sont les commissaires les plus plébiscités, les plus présents et les plus identifiables. Ils veillent à la sécurité des spectateurs et sont repartis sur tout le tracé. 

D’une manière générale, chaque commissaire dispose d’une formation de sécurité pour prévenir des dangers et savoir réagir en cas de situation tendue (savoir où se placer convenablement, savoir manipuler des extincteurs, connaître la signalétique des drapeaux…)

Nous ne sommes jamais assez, on est en permanence à la recherche de bénévoles. En effet, les commissaires sont 100% bénévoles, non-rémunérés. C’est un véritable métier qui occupe quelques week-ends mais qui permet d’assouvir et de transmettre sa passion, et d’offrir aux participants comme aux spectateurs un cadre sécurisé pour le sport automobile. Plus on est nombreux, plus on peut amener de belles courses !

Combien y’a-t-il de courses par mois/par an ?

Au niveau des ASA, il y a à peu près une manifestation chaque mois ou chaque mois et demi. Je suis davantage au niveau de l’ASAG, nous avons une manifestation tous les deux mois (courses de côte et rallyes)

Pour les rallyes, la durée peut aller jusqu’à 3 jours (du vendredi après midi pour les vérifications techniques au dimanche).  Je peux me rendre disponible en amont des manifestations pour aider à la planification et à l’organisation (placement de barrières…).

Vous avez officié à la finale de la Coupe de France des rallyes, dans l’hexagone ? Pouvez-vous nous raconter cette expérience ?

J’ai eu l’honneur d’être commissaire à la finale de la Coupe de France des rallyes à Ambert du 12 au 15 octobre. Ça s’est fait par hasard. J’étais en France hexagonale pour une formation professionnelle (je suis technicien médical). J’ai sollicité un ancien président de l’ASAG qui m’a fait part de cette possibilité là. Cette dernière s’est concrétisé et c’était pour moi une expérience en or.

La différence majeure entre un tel évènement et un rallye régulier de la saison de l’ASA Guadeloupe, c’est le nombre de participants et de spectateurs. En Guadeloupe, on recense entre 30 et 40 pilotes maximum par rassemblement. En France, ils étaient plus de 200. On était 13 commissaires techniques. Pour ce qui est de l’organisation, c’est en tout point similaire : la règlementation est la même.

Vérifications techniques à la Coupe de France des Rallyes

Mathieu s’est vu félicité par l’ASA Guadeloupe sur leur page Facebook. Un moment fort pour le sport mécanique antillais et ses acteurs !

Merci beaucoup pour l’interview Mathieu. Pour finir, votre voiture préférée, c’est quoi ?

Si je devais en citer une, ça serait une Porsche 911 991.2 GT3. Avec l’aileron et le flat-6 atmosphérique, elle est exceptionnelle. (avis partagé par la rédaction d’oOvango).

Retrouvez l’ASA Guadeloupe et son actualité sur leur page Facebook. L’ASAG a sorti son premier mag, un documentaire de 50 min sur la vie de l’ASAG et de ses évènements.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
21 880 €
26 380 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
VOLKSWAGEN
GOLF
38 000 €
51 916 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
VOLKSWAGEN
GOLF
38 000 €
51 916 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *