Achat d’une voiture d’occasion : les 5 arnaques à éviter

Par Redaction | Le 01/06/2022 | Conseils achat / vente

  • Partager l'article sur :

Le marché de l'occasion de plus en plus prisé n'est pas sans risque pour les potentiels acheteurs. De nombreuses arnaques et escroqueries y sont malheureusement courantes. Nous vous aidons dans cet article à identifier rapidement les escroqueries relatives aux voitures d’occasion. Certaines annonces peuvent paraître alléchantes mais elles peuvent se révéler bien trompeuses.

Comment ne pas se faire arnaquer par un vendeur de voitures ?

Les arnaques sont nombreuses, mais il existe des moyens de déjouer les tentatives les plus communes dans le milieu de l’automobile d’occasion. Voilà ci-dessous les principales arnaques à l’achat d’une voiture d’occasion, auxquelles vous pourriez faire face.

Les arnaques les plus courantes à l’achat d’occasions

1- Un compteur trafiqué : l’arnaque au kilométrage

La fraude au kilométrage est devenue très courante sur le marché de l’automobile d’occasion. De nombreux vendeurs de véhicules d’occasion et d’importateurs n’hésitent pas à trafiquer les compteurs kilométriques des voitures et tentent de les vendre. Les voitures diesel sont beaucoup plus susceptibles de faire l’objet d’une fraude au kilométrage.

Sur le marché noir une correction du compteur kilométrique est une procédure abordable d’un point de vue financier. Malheureusement pour les acheteurs, cela peut augmenter la valeur d’une voiture de 25 % voire même plus. Les véhicules les plus convoités sont tout particulièrement concernés. De fait de nombreux véhicules allemands sont dans le top 20 des compteurs kilométriques trafiqués. (Voir article : Comment reconnaître un compteur de voiture trafiqué ?)

Les signes d’un compteur trafiqué

Certains signes ne trompent pas ! Les signes d’usure d’une voiture qui semble assez âgée, avec un kilométrage relativement bas doivent vous alerter. Par exemple des pédales usées dont les rainures disparaissent déjà ; un volant lisse, craquelé, déchiré ou pelé ; un pommeau de levier de vitesse avec des chiffres peu lisibles ; une sellerie abîmée par le temps et les conditions climatiques sont là des signes d’un kilométrage avancé. Si le compteur affiche une valeur incroyablement faible malgré vos observations, alors il s’agit certainement d’une arnaque. Consultez les 12 points à contrôler avant d’acheter une voiture d’occasion. Tout cela en fait partie.

2- Une voiture volée

L’une des arnaques les plus contraignantes est l’achat d’une voiture volée. Simple victime, tout comme la personne qui s’est faite voler le véhicule que vous venez d’acheter, vous serez tout de même fortement pénalisé…

En effet, deux très lourdes conséquences sont à noter :

  1. la confiscation de votre véhicule : même si votre bonne foi est prouvée et que vous êtes également une victime de cette escroquerie, le véhicule concerné sera confisqué. Vous risquez malheureusement de vous retrouver à payer une voiture que vous n’aurez plus en votre possession.
  2. des complications pour récupérer l’argent versé lors de l’achat.

Voiture volée : recours possible pour un acheteur de bonne foi

Lorsque vous êtes un acheteur de bonne foi : après la restitution de la voiture sans aucune compensation financière, vous pouvez vous retourner contre la personne qui vous a vendu la voiture volée :

  • vous pouvez réclamer le prix que vous lui avez payé
  • demander des dommages et intérêts
  • et demander un remboursement des frais entraînés par l’affaire

Vous pouvez aussi mener une action directement contre le voleur ou un intermédiaire malhonnête. Cependant, vous risquez de faire face à son insolvabilité. Là, vous n’aurez aucun recours pour réparer le préjudice subi. Avec une protection juridique automobile, vos frais de justice lors d’un procès contre le voleur seront pris en charge.

3- Une voiture accidentée : l’arnaque à la réparation

Une voiture accidentée, même si celle-ci a été réparée peut malheureusement conserver des séquelles. Sachez d’ores et déjà que rien oblige un particulier de vous signaler que sa voiture a subi un accident et que celle-ci a été endommagée. Malgré un passage au marbre pour réaligner le châssis, ce dernier n’a pas l’obligation de vous en informer.

N’hésitez pas à demander au propriétaire de se connecter à HistoVec grâce au numéro de plaque d’immatriculation du véhicule et de ses données nominatives et des informations figurant sur la carte grise. HistoVec génère le rapport complet sur le véhicule. Ensuite, c’est un examen visuel minutieux du véhicule qui va vous aider. Ouvrez les yeux !

4- Une annonce trop alléchante : un trop bon plan…

Comment savoir si une annonce de voiture est une arnaque ?

Une annonce vous paraît particulièrement alléchante et attire de suite votre attention. Un véhicule proposé à un prix défiant toute concurrence. L’annonce est bidon, les papiers qu’on pourrait vous envoyés aussi, tout comme le descriptif copié collé et les photos prises de d’autres annonces sur le net. Rien n’est vrai ! Sauf… l’acompte que l’escroc vous demandera pour « réserver » le véhicule.

Évitez de vous faire avoir par cette annonce frauduleuse ! Ne jamais verser le moindre centime avant d’avoir vu le véhicule de vos propres yeux. Sachez également qu’une voiture en bon état de 30% à 40% moins chère que sa côte doit vous alerter. Le vendeur peut prétexter plein de raisons à ce tarif bradé : un déménagement à l’autre bout du monde, une mutation, un nouveau job, un divorce, etc… Cependant, il convient que vous restiez lucide pour éviter l’arnaque.

Des caractéristiques trop belles pour être vraies

Certains modèles de voitures existent dans de très nombreuses versions ce qui permet à des escrocs de créer des annonces avec des caractéristiques totalement fausses. Bien sûr, le but étant de faire monter la côte du véhicule à vendre. Pour éviter cette arnaque, vous pouvez comparer les données transmises par le vendeur et les données constructeur. Cela vous permettra de vérifier qu’il s’agit de la même version que celle indiquée sur la carte grise.

5- Le contrôle technique n’est pas à jour

Avec les années, le contrôle technique s’est durci sur le territoire français. Des vendeurs malhonnêtes ne présentent à l’acheteur que le justificatif de contre visite. En effet, celui-ci ne mentionne pas les défauts majeurs qui ont dû être réparés. De plus, le certificat de contre visite, ne permet pas d’immatriculer un véhicule. Un vendeur mal attentionné peut prétendre avoir perdu le certificat de contrôle technique. Dans ce cas demandez-lui de contacter le centre de contrôle technique dans lequel le contrôle a été effectué. Il pourra y obtenir un duplicata officiel. Pas d’excuse ainsi !

Où acheter une voiture d’occasion sans se faire arnaquer ?

Qu’il s’agisse d’un particulier ou d’un vendeur professionnel, vous n’êtes malheureusement pas à l’abri d’une tentative d’arnaque. Il convient d’être prudent et d’appliquer tous les conseils que nous venons de vous donner pour contrer les arnaques potentielles. La prudence reste de mise avec un vendeur particulier ou un vendeur professionnel.

Achat auprès d’un professionnel

Malheureusement certains garages de voitures d’occasion, importateurs, etc peuvent s’avérer être eux aussi de mauvaise foi. Ceci-dit préférez les professionnels de renommée sur la place.

Achat auprès d’un particulier

Pour les particuliers, préférez les sites de ventes connus s’il s’agit d’annonces trouvées sur le net. Par exemple Leboncoin ne garantit pas 0 arnaque sur le site, cependant il met pas mal d’informations et d’actions en place pour prévenir et protéger les acheteurs.

Comment porter plainte contre un vendeur de voitures ?

Si vous êtes victime d’une tromperie, il existe des recours pour vous défendre en tant que consommateur. En effet, vous pouvez intenter une action en justice.

En cas d’arnaque les preuves sont plus difficilement prouvables et recevables. Si vous avez par exemple transféré de l’argent via mandat cash, Western Union ou un autre site non sécurisé, il sera très difficile de vous retourner contre le vendeur.

Toutefois, il faut exposer votre cas avec l’ensemble des informations en votre possession (mails, messages, adresse, numéro de téléphone) à la justice pour justifier de votre bonne foi, et tenter d’obtenir gain de cause. De fait, conservez l’historique de vos échanges avec votre acheteur. Il vous faudra toutes les preuves nécessaires pour vous sortir de cette fâcheuse situation. Vous pouvez également vous faire accompagner d’un avocat dans ce genre d’affaires.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
21 990 €
31 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
30 990 €
45 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
23 490 €
28 990 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.