Voiture vandalisée : que faire ?

Par Hélène Luz | Le 04/04/2023 | Conseils achat / vente | Guides & Essais

  • Partager l'article sur :

Vous aviez laissé votre véhicule en parfait état avant de regagner votre domicile et vous retrouvez votre voiture vandalisée ? Si cette situation est toujours agaçante, le vandalisme est malheureusement devenu monnaie courante de nos jours. Hormis « faire dormir », votre voiture, votre camion ou moto dans un garage entièrement fermé, il paraît plus que compliqué de l'éviter. 

Rayures plus ou moins profondes, pneus crevés, rétroviseurs cassés ou encore essuie-glaces arrachés, quelle procédure suivre quand votre voiture est vandalisée ? À quelle indemnisation pouvez-vous de plus prétendre ? Voici les différentes démarches qu’il vous incombe d’effectuer.

Qu’est qu’un acte de vandalisme?

Un acte de vandalisme est défini par le Code pénal comme le fait de détériorer, de dégrader ou encore de détruire tout ou une partie d’un bien, de manière volontaire et sans motif légitime. Selon la gravité des dommages, le vandale est susceptible d’être puni d’une peine d’emprisonnement, d’au minimum 1 500€ d’amende ou bien d’heures de travail d’intérêt général. Cependant, il existe de très nombreuses circonstances aggravantes susceptibles d’alourdir les sanctions pénales. Cela peut être, par exemple, une dégradation afin d’intimider une personne ou encore en bande organisée.

Comment prouver un acte de vandalisme sur une voiture ?

La plupart du temps, retrouver sa voiture vandalisée fait perdre son sang-froid et on ne sait plus vraiment comment réagir. Le premier réflexe est de joindre son assureur pour lui déclarer le sinistre. Pourtant, il est préférable, dans un premier temps, de prendre des photographies, voire des vidéos, de tous les dégâts constatés. Il peut, par ailleurs, être utile de questionner rapidement le voisinage. En effet, quelqu’un aura peut-être entendu ou vu les auteurs des dégradations volontaires subies par votre véhicule.

Combien de temps pour porter plainte?

Que ce soit un bris de glace sur votre véhicule ou l’intérieur de la voiture entièrement saccagé, ne tardez pas ! En effet, vous disposez de deux jours pour déposer plainte et effectuer une déclaration de sinistre, à compter de la constatation du vandalisme.

Quelles démarches suivre?

Après avoir constaté le vandalisme sur votre voiture, déposez plainte dans un commissariat de police ou à la gendarmerie. Pensez aussi à vous munir de l’ensemble des preuves recueillies. Les policiers ou les gendarmes pourront ainsi être en mesure de verser ces dernières à votre dossier.

La déclaration de dégradation volontaire à votre compagnie d’assurance n’est possible qu’une fois la plainte déposée. Pour information, vous avez un délai, de 5 jours ouvrés, pour communiquer tous les documents justificatifs à cette dernière.

Quel recours en cas de voiture vandalisée ?

Tout va dépendre du contrat d’assurance que vous avez souscrit pour cette dernière. Dans le cas d’une assurance auto tout risque, aucune d’inquiétude à avoir. Généralement, les dommages légers ou importants seront entièrement pris en charge par votre assureur. La garantie « voiture vandalisée » est toujours incluse dans ce type de contrat. Cela ne signifie pas pour autant que vous n’aurez pas de franchise à payer. Le montant de cette dernière est, par ailleurs, fixé par les conditions générales de vente.

Pour une assurance au tiers, il n’y aura aucune indemnisation à espérer de l’assureur. Il faut en effet savoir, que ce type de contrat, est certes économiquement avantageux, mais seuls les dégâts que vous occasionnez à un tiers seront remboursés. Pour vos frais de remise en état, ce sera à vous seulement de mettre la main au porte-monnaie. Seule exception : si le responsable ayant endommagé votre véhicule est finalement identifié.

Vandalisme : quels sont les bons gestes pour prévenir une dégradation véhicule ?

Personne n’est à l’abri, dès lors que son véhicule se trouve sur le domaine public, d’une vitre brisée, d’une portière dégradée ou de pneus crevés. Toutefois, il est tout à fait possible de mettre en place certaines précautions afin de réduire au maximum les risques de destruction :

  • Stationnez sur une place de parking ne gênant pas et surtout parfaitement éclairée. Il est à noter que les actes de vandalisme se produisent majoritairement la nuit.
  • Équipez votre véhicule d’une caméra de surveillance. Elle a un effet dissuasif certain et vous donnera l’opportunité, éventuellement d’avoir, via votre téléphone portable, des vidéos de l’auteur des faits ;
  • Faites principalement usage d’un parking privé et sécurisé.

De plus, pour avoir l’esprit tranquille, nous ne pouvons que vous conseiller d’adhérer à un contrat auto couvrant le montant des réparations dues à un acte de vandalisme.

Le vandalisme, notamment sur une voiture est un acte gratuit, qui malheureusement coûte très cher aux assurances, mais également aux propriétaires de véhicule. S’il y a bien quelques gestes à appliquer pour essayer d’éviter la détérioration de votre bien par un tiers, cela demeure néanmoins très compliqué de passer à travers les mailles du filet. Afin de ne pas vous retrouver en difficultés financières, suite à une telle situation, il est préférable de souscrire, en plus de votre contrat d’assurance, à des garanties complémentaires spécialement prévues pour les cas de vandalisme.

Hélène Luz
  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
PEUGEOT
2008
17 900 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA CROSS
36 990 €
46 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
55 180 €
71 180 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *