4e vague : vers une baisse de salaire dans le secteur automobile aux Antilles ?

Par Redaction | Le 17/08/2021 | Économie et politique

En attendant de potentielles mesures spécifiques d’aide aux entreprises impactées par la situation sanitaire des Antilles, les employeurs doivent se référer au dernier dispositif d’activité partielle réévalué par le gouvernement au 1er juillet. Les indemnités liées à la mise en place du chômage partiel ont baissé.

« Toute entreprise peut solliciter une allocation d’activité partielle pour ses employés dans l’impossibilité de travailler, si elle est confrontée à une baisse d’activité notable ou à des difficultés d’approvisionnement liées aux nouvelles mesures sanitaires », rappelle un expert de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Martinique (CCIM). Certains secteurs, comme l’hôtellerie ou la restauration sont dits « protégés » car fortement impactés par les mesures et fermés administrativement : le dispositif d’aides n’a pas évolué pour ces secteurs depuis le début de la crise sanitaire.

Seulement 60% du salaire indemnisé en cas d’activité partielle

Cependant, «  le secteur automobile antillais n’est pas obligé de fermer en août », rappelle l’expert de la CCIM. Les entreprises de ventes et de réparation entrent donc dans une catégorie pour laquelle les indemnités ont baissé au 1er juillet. Concrètement, un salarié mis en chômage partiel en ce mois d’août est indemnisé par l’État à hauteur de 72% net de son salaire, contre 84% précédemment, ce qui équivaut à 60% de son salaire brut. Les employés rémunérés au SMIC ne sont pas concernés par ces réductions potentielles de salaire en cas de mise en chômage partiel.

Pour les autres employés, les négociations du « reste à charge » du salaire se font en interne. Il revient donc à chaque employeur de recourir ou non à l’activité partielle en réduisant après négociation celle d’une partie de son personnel, puis en s’accordant avec la Direction Départementale de l’Emploi, du Travail et des Solidarités (DDETS) d’Outre-mer concernée sur le montant final du « reste à charge ».

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
SUZUKI
VITARA
25 990 €
31 980 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
28 680 €
32 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
43 540 €
58 540 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *