Trail, les nouveautés 2022 (partie 2)

Par Pauline Delnard | Le 20/05/2022 | Moto

Le trail depuis toujours inspire le sentiment d’évasion et incite les constructeurs à concevoir des motos dérivées à la fois des enduros, de roadsters. Alors, on trouvera à mi-chemin, les routières.

Honda

CB 500 X

Née en 2013, elle est une partie intégrante de la trilogie avec la CB500 F (roadster) et CBR5000 R (sportive). Elle a été conçue dans le but d’être polyvalente : l’utiliser pour les trajets quotidiens car le confort y est optimisé ; profiter de sa performance moteur pour le plaisir en balade le week end.

Au niveau esthétique :

On retrouve sur ce trail un beau look avec une signalétique full LED, des leviers réglables sur plusieurs positions, une grande bulle pour une déflexion optimale, un tableau de bord à cristaux liquides identique à celui de la version roadster et sportive, une selle très moelleuse d’une hauteur de 830 mm : cela peut paraître assez haut mais sa finesse vers l’avant lui permet d’être accessible au plus grand nombre. De plus, le passager bénéfice de poignées passagers. Un modèle qui vous est proposé en Noir Mat Gunpowder, Vert Pearl Organic et rouge grand prix.

Honda vous propose en option de nombreux équipements : des poignées chauffantes, un top case, des protèges mains, des pare carters, des feux additionnels, une prise 12V et une béquille centrale. 

Au niveau moteur :

Conçu sur la base d’un bicylindre 4T, 4 soupapes/cylindre ; ce trail dispose d’un bloc de 471 cm3, d’un alésage et d’une course de 67 x 66,8 cm, pour une puissance pure de 48 ch à 8 600 tr/min, et un couple de 43 Nm délivré dès 6 500tr/min. Bien évidemment, ce beau trail est compatible en version A2. La transmission se fait par chaîne avec une boite de vitesse à 6 rapports et un embrayage assisté a glissement limité. L’injection PGM-FI revue par Honda un gain de couple à bas régime pour de meilleures sensations. Beaucoup de fans relevaient les vibrations gênantes lors des phases d’accélérations, le voilà corrigé avec de nouveaux supports moteurs. 

Cette CB500X possède un réservoir de 17,5L, pour une consommation moyenne de 3,6L/100km, Honda nous offre la possibilité de faire des longs trajets de plus de 450 km ! Cela reste l’un des points forts de la marque puisque l’on retrouvera plutôt un bac à essence de 20L pour atteindre une telle autonomie.

Au niveau électronique :

La firme japonaise opte pour un écran à cristaux liquides. Nous retrouvons les informations essentielles : compteur de vitesse, compte-tours, totalisateurs kilométriques, jauge de carburant, témoin de consommation, horloge, indicateur de rapport engagé. Cette CB500X bénéficiant déjà d’une évolution  en 2019, un écran TFT aurait séduit de nombreux fans….

Au niveau du châssis :

La CB500X se compose d’un cadre en acier de type Diamant en tube de 35 mm et d’un nouveau bras oscillant. Nous avons une fourche inversée SHOWA SFF BP USD diamètre 41 mm, d’un débattement de 150mm, réglable en précharge à l’avant . Un mono amortisseur d’un débattement de 135 mm réglable en précharge sur 5 positions à l’arrière. Cette 500 améliore sa précision de trajectoire puisqu’elle se dote d’une fourche bien plus performante. Cette nouvelle génération se veut beaucoup plus stable et rassurante sur route. Le guidon plus large lui confère une meilleure maniabilité avec une amplitude de braquage de 38 degrés. L’agrandissement de son débattement lui permet une meilleure absorption des chocs pour un confort supplémentaire lors des road trips. Les jantes en aluminium coulé accueillent des pneus d’une dimension de 110/80/19 à l’avant et 160/60/17 à l’arrière.

Son angle de chasse de 27,5° et son empattement de 1 445 mm promet une bonne maniabilité sur les routes sinueuses. Nous finissions sur son poids : ce petit trail affiche un total de 199kg tpf, tout à fait satisfaisant puisque ses concurrentes font souvent 10kg de plus.

Au niveau du freinage :

On aura un double disque de 296 mm de diamètre, mordus par 2 étriers NISSIN 2 pistons à l’avant et un monodisque diamètre 240mm, étrier 1 piston. Il s’agit d’une amélioration importante pour l’année 2022 puisque l’ancienne version disposait d’un unique disque à l’avant : cela manquait de freinage ; la force étant appliquée que d’un seul côté. Cela avait tendance à déstabiliser le train avant, enfin bref, problème résolu ! Avec ce beau diamètre de 240 mm, le freinage s’annonce beaucoup plus performant. Cela permet ainsi une meilleure exploitation du moteur. 

Retrouvez plus d’information auprès du concessionnaire Moto2000.

Triumph

Tiger 660 

Au niveau esthétique :

Il y a comme un air japonais au niveau de sa face avant, vous ne trouvez pas ? L’ancienne Tracer 9 Yamaha ! Trêve de plaisante, mise à part cela, Triumph se sert en partie de la conception de leur roadster, la trident 660. Dans son ensemble, ce trail middle size au look sportif et agressif est équipé d’un éclairage full LED, des carénages compacts, une selle très confortable d’une hauteur de 835 mm, pouvant être rabaissée afin qu’elle soit accessible aux personnes de petites et moyennes tailles. On retrouvera un saute vent, un large guidon de 834 mm pour une excellente maniabilité. Trois coloris vous sont proposés : rouge, bleu et gris

La firme anglaise vous propose en option : un shifter Up&Down, une prise USB 12V, des poignées chauffantes, un sabot moteur et des protège mains…

Au niveau moteur :

Un 3 cylindres en ligne, 4 temps, 4 soupapes/cylindre, refroidissement à eau. La firme anglaise propose 81 ch (59,6kW) à 10 250 tr/min, 64 Nm de couple à 6 250 tr/min dans un bloc de 660cm3 d’alésage et d’une course de 74×51,1 mm. On reste sur une boite traditionnelle à 6 rapports, une transmission secondaire à chaîne et un embrayage anti dribble assisté.  Son moteur constitue un réel point fort de la tiger, puisque le 3 cylindres donne une réelle polyvalence entre le couple d’un bi et l’allonge d’un 4 cylindres. On retrouvera ainsi un caractère sportif lors d’une conduite dynamique. Cette moto de moins de 95 ch est donc compatible A2. Un réservoir d’une capacité de 17,2L pour une consommation moyenne annoncée de 4,5L/100km permettra à cette tiger d’avaler plus de 380 km, avant le prochain plein !

Triumph se veut économique sur ce modèle puisque chaque entretien se fera dans un intervalle de 16 000 km. C’est donc un argument fort pour les motards à la recherche d’une moto à utiliser quotidiennement.

Au niveau électronique :

Écran TFT minimaliste, clairement lisible avec les informations les plus essentielles : régime moteur, vitesse, carburant, horloge, trip et vitesse engagée. Cette Tiger vous propose 2 modes de conduites (Road et Rain), un Traction Control, un antipatinage déconnectable, un ride by wire, et un ABS.

Au niveau châssis :

Cadre en tubes d’acier, une fourche SHOWA SFF inversée  diamètre 41 mm, d’un débattement de 150 mm à l’avant ; un mono amortisseur SHOWA RSU d’un débattement de 150 mm, réglable en précharge à l’arrière. On gagne un peu plus de débattement afin de perfectionner le confort et gagner en garde au sol. Vous ne toucherez que rarement vos reposes pieds : empattement de 1 418 mm. Même si son poids total de 206 kg est légèrement plus lourde que la CB500X, on ne le ressent plus une fois en circulation. Les pneus sont d’un dimension de 120/70/17 à l’avant et 180/55/17 à l’arrière sont montés sur des jantes en aluminum à 5 branches.

Au niveau freinage :

Un double disque diamètre 310 mm, 2 étriers NISSIN 2 pistons et un levier réglable à l’avant ; un mono disque de 225mm de diamètre ; un étrier 1 piston à l’arrière.

Retrouvez plus d’information à la Réunion auprès de la concession Moto2000.

Kawasaki

Versys 650

Au niveau esthétique :

La firme japonaise s’appuie sur la conception de la ER6 pour développer ce trail de moyenne cylindrée : la versys 650. Une moto qui se met au goût du jour avec une bulle réglable sur 4 positions, un éclairage full LED, une selle confort d’une hauteur de 845 mm. Kawasaki propose trois coloris : vert Candy line, gris argent Metallic et noir Metallic spark.

De nombreux équipements resteront malheureusement en option : poignées chauffantes, béquille centrale,  la bagagerie, les protèges mains. Vous pourrez ainsi choisir les versions Urban, Tourer, Tourer + et Grand Tourer qui s’équipent plus ou moins de ces options.

Au niveau moteur :

Ce trail est un bicylindre en ligne, 4 temps, 4 soupapes/cylindre et un refroidissement à eau. La firme annonce une puissance pure de 67 ch (49kW) à 7 900 tr/min, 61 Nm de couple à tr/min dans un bloc de 649 cm3 d’alésage et d’une course de 83×60 mm. L’injection Keihin améliorée est désormais d’un diamètre de 38 mm. On a un boite à 6 rapports, une transmission secondaire à chaîne scellée et un embrayage anti dribble à glissement limité afin d’éviter les blocages de la roue arrière, lors des forts rétrogradages. On embarque 21L d’essence au total avec un poids qui pèsera forcément plus sur la balance : 217 kg en ordre de marche.

Au niveau électronique :

Il dispose d’un écran TFT de 4,3 pouces identique sur quelques roadsters de la marque comme la Z900 et Z650. Les informations essentielles y sont présentes : compteur de vitesse, compte-tours, totalisateurs kilométriques, jauge de carburant, témoin de consommation, horloge, indicateur de rapport engagé. On ajoute à cela un témoin de conduite économique qui vous indiquera le moment idéal pour le passage de votre rapport, cependant différent du shiflight. Vous aurez à disposition un Traction Control avec 2 réglages et désactivable, une connexion Bluetooth en plus de l’application rideology vous permettant de visualiser votre  parcours, prendre vos appels, et enfin l’ABS pour un meilleur freinage.

Au niveau châssis :

Nous aurons un cadre en tubes d’acier de type Diamant, une fourche SHOWA inversée diamètre 41 mm, d’un débattement de 150 mm, réglable en détente et en précharge sur chacun des tubes à l’avant ; un mono amortisseur d’un débattement de 145 mm, réglable en précharge à l’arrière. On a une garde au sol de 170 mm qui s’approche un peu plus d’une routière que d’un pur trail ; un empattement total de 1 415 mm, quasiment aussi court qu’un roadster pour une très bonne maniabilité. Enfin, les dimensions de pneus sont de 120/70/17 à l’avant et 160/60/17 à l’arrière.

Au niveau freinage :

Un double disque en pétales diamètre 300 mm, 2 étriers NISSIN 2 pistons et un levier réglable à l’avant ; un mono disque pétales de 250 mm de diamètre, étrier 1 piston à l’arrière.

Retrouvez plus d’information à la Réunion auprès de la concession Bourbon Bike.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3
15 540 €
18 040 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
20 680 €
24 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
23 680 €
30 680 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.