Rallye Ronde de l’Est 2022 – Victoire de Thierry Law-Long, Dorseuil domine, et sort

Par Frédéric Liron | Le 21/09/2022 | News | Sports mécaniques

Pour ouvrir l’épreuve du Rallye Ronde de l’Est au volant de la voiture 0, la Fiat 131 Abarth d’Andréa Galuppi, La Réunion et l’ASA SMER (Sports Mécaniques Est Réunion) l’association organisatrice de l’épreuve, avaient un invité de choix. Le premier français champion du monde des Rallyes en 1994, Didier Auriol.

Thierry Law-Long et Damien Dorseuil à fond dès le départ

Thierry Law-Long sur sa Polo, et Damien Dorseuil sur la Fiesta ont oublié le round d’observation. Les deux pilotes des R5 sont partis à fond, se partageant les premiers scratches avec des écarts infimes. Vainqueur dans l’ES1 pour 1 seconde, Thierry Law-Long laissait la tête du rallye à Dorseuil après l’ES2. Mais les 2 hommes étaient toujours séparés d’une seule petite seconde.

Derrière, les autres étaient par contre rapidement distancés. Que ce soit Loïc Grondin (Hyundai i20) ou Giani Baret, ils n’arrivaient pas à suivre le rythme mené par Damien Dorseuil. Baret profitait mieux de la Fabia, Grondin faisait le maximum avec la Hyundai, mais les deux leaders prenaient le large.

Que 16 centièmes d’écart dans l’ES6

Très proches l’un de l’autre, Law-Long et Dorseuil reprenaient leur duel bien connu sur l’île et se détachaient comme d’habitude, progressivement mais régulièrement, du reste du peloton. Stéphane Sam-Caw-Freve était dans le coup, mais il était retardé par des soucis mécaniques. Il allait complètement se refaire lors de la deuxième journée de course. Il réalisait même les 4 temps scratches de la journée et terminait finalement au 5e rang.

Les deux leaders n’étaient même séparés que de 16 centièmes dans l’ES6, la dernière spéciale de la 1re journée lors du 3e passage sur Les Radiers. Thierry Law-Long la remportait, mais c’est Damien Dorseuil qui rejoignait le parc fermé en leader, pour 8 petites secondes seulement.

Une grosse sortie de route pour Dorseuil sur la Ronde de l’Est

Cette fois derrière un Stéphane Sam-Caw-Freve impérial le dimanche, Damien Dorseuil gardait son rythme. Il demeurait pour quelques secondes devant son principal adversaire. Mais Thierry Law-Long n’abdique jamais, Damien Dorseuil le sait lorsqu’il aborde la dixième spéciale avec une avance de 24 secondes.

C’est là que tout a basculé pour l’équipage de la Fiesta. Dans un virage à droite, la Fiesta était victime d’un bris mécanique et piquait d’un coup à gauche. La sortie de route était inévitable et violente. La voiture terminait sa course dans un profond ravin. Le pilote s’en sortait sans encombre, le copilote Kévin Deberge était lui, pris en charge par les secours par mesure de précaution et il allait beaucoup mieux dans la soirée. Devant le retard accumulé, l’organisation décidait d’annuler la dernière boucle de deux spéciales, et c’est Thierry Law-Long qui héritait avec surprise de la victoire. Mais si Damien Dorseuil aurait mérité la victoire, les poursuivants n’auraient pu prétendre à revenir sur Law-Long. L’abandon de Damien Dorseuil et Kevin Deberge offre un succès imprévu mais loin d’être volé, à Thierry Law-Long et Mohammad Balbolia.

Classement du Rallye Ronde de l’Est 2022

Classement général

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
LEXUS
IS
29 990 €
30 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
17 990 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
SUZUKI
VITARA
25 990 €
31 980 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.