Les berlines compactes de marque française en Guyane

Par Redaction | Le 18/10/2021 | Conseils achat / vente

Les constructeurs français sont bien présents dans la catégorie des berlines compactes avec toute une série de véhicules performants et séduisants. Et ces prochaines semaines vont être en plus synonymes de nouveauté avec en particulier le renouvellement annoncé et imminent des Peugeot 308 et DS4.

DS 4 II, le luxe à la française

La seconde génération de DS4 prend la forme d’une berline compacte premium particulièrement séduisante, au point de faire penser parfois au style des dernières productions Lexus. À l’intérieur, la séduction se poursuit avec un habitacle dessiné avec élégance et raffinement. Côté châssis, la plateforme EMP2 du groupe Stellantis garantit un comportement impérial et la motorisation essence hybride rechargeable « E-Tense » de 180cv se montre performante. De nombreux dispositifs de sécurité sont également présents, dont la très appréciable technologie « affichage tête haute étendu » capable de projeter sur le parebrise des informations en réalité augmentée. On apprécie aussi la présence d’une caméra infrarouge qui permet d’afficher dans le combiné numérique une sorte de vision nocturne. Bref, la DS4 II est une berline compacte à découvrir absolument.

Prix : NC (sortie prévue début 2022)

Les + : Élégance de la présentation, confort, nombreuses technologies embarquées, dispositifs de sécurité, châssis réputé, motorisation hybride performante

Les – : Visibilité ¾ arrière

Citroën C4 III, la compacte aux airs de SUV

Dévoilée en 2020 pour les 50 ans de l’illustre Citroën GS, la nouvelle C4 est un hommage stylistique à son aïeule. Pour le reste, cette C4 est techniquement très différente de la GS : ici point d’amortissement hydraulique mais de simples amortisseurs à « butée » hydraulique. Le confort est toutefois toujours le point fort de cette berline compacte aux chevrons. Côté moteur, la C4 peut compter sur les très bons blocs thermiques du groupe Stellantis, à savoir le 1.2L PureTech essence de 130cv et le 1.5L hdi 130cv (une version électrique « ë-C4 » de 136cv existe aussi). La transmission est toujours confiée à l’excellente boite automatique nippone à convertisseur de couple EAT8 fournie par Aisin, en revanche sa commande prend la forme d’une simple petite gâchette en métal guilloché, ce qui à l’usage peut plaire ou déplaire au conducteur. 

Prix affiché : NC

Les + : Confort, ambiance à bord, bon comportement, bons moteurs, excellente transmission automatique

Les – : Visibilité arrière délicate, légers mouvements de caisse, ergonomie « gâchette » de la commande de boite qui peut paraitre déroutante

Peugeot 308 III, le futur best-seller ?

Toutes les générations de Peugeot 308 ont toujours affiché un style « félin » au tempérament sportif très affirmé et c’est encore le cas avec la toute nouvelle 3e génération sur le point d’être distribuée ces prochaines semaines. Ainsi, son nouveau design est un mix à la fois des traits de la génération précédente et de ceux de la nouvelle 208 dans des dimensions supérieures (longueur 4m37). On retrouve bien entendu un châssis affuté « au feeling » Peugeot et 2 motorisations essence full-hybrids rechargeables de 180cv et 225cv associées chacune à une transmission automatique (hybride-parallèle) de type e-EAT8. La batterie li-ion embarquée de 12,5kWh est homologuée pour parcourir si besoin jusqu’à 60km WLTP en mode 100% électrique. À l’intérieur, on retrouve dans l’habitacle le petit volant « karting » et une nouvelle planche de bord futuriste inspirée à la fois de celle de ses cousines DS et de celle du dernier Opel Mokka II. In-finé, cette nouvelle Peugeot 308 III est une belle berline compacte aux caractéristiques de premier plan.

Prix : NC (sortie prévue fin 2021 / début 2022)

Les + : Design « racé », motorisations hybrides rechargeables performantes, habitacle élégant

Les – : Ergonomie « gâchette » de la commande de boite qui peut paraitre déroutante

Megane IV : un cylindre en moins, du confort en plus

La 4e génération de Renault Megane parue en 2016 arbore un design plus élégant et une finition de meilleur aloi que ses devancières. En entrée de gamme, elle propose un moteur 3 cylindres et non plus quatre. Cette berline compacte affiche dorénavant une personnalité plus affirmée et un habitacle à l’apparence plus technologique avec son écran central vertical largement dimensionné. Le constructeur au losange équipe la nouvelle Megane d’une large palette de motorisations : 3 blocs thermiques essence (115cv, 140cv ou 160cv), 1 diesel de 115cv et une version hybride rechargeable « E-Tech » de 158cv. Toutes ces motorisations ont globalement de bonnes performances ainsi qu’une consommation assez faible. La tenue de route est également de bonne facture et le confort progresse à un bon niveau, notamment en optant pour la transmission automatique EDC. Par ailleurs, c’est dans l’ère du temps : une version 100% électrique devrait aussi très prochainement voir le jour.

Prix affiché : NC

Les + : Confort, tenue de route rassurante, moteurs modernes et plutôt sobres

Les – : Finition inégale

  • Partager l'article sur :
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.