Le faux départ du Karting Guadeloupéen

Par Priscilla Romain | Le 23/08/2021 | Sports mécaniques

L’association ASK Guadeloupe’Kart existe depuis une quinzaine d’années, mais il y a environ deux ans, elle a été réactivée par une cellule de passionnés, bien décidés à faire pousser un vrai projet kart en Guadeloupe. À leur tête Rudy Méri, pilote bourré d’énergie, tombé dans le sport auto il y a près de 10 ans. C’est ainsi qu’en 2019, ils organisent une course dans les rues de la zone commerciale de Jarry et pensent avoir impulsé une énergie positive à la discipline. Mais ils seront brutalement stoppés par la pandémie de Covid-19

Dépité, Rudy Méri doit démonté son kart – Crédits PR

Point mort

Depuis, il leur est quasiment impossible d’organiser ne serait-ce qu’un tour de chauffe avec la vingtaine de pilotes qui composent l’association. On ne va pas se mentir, nous sommes au point mort. Nous voulions organiser une course à Capesterre-Belle-Eau (Basse-Terre) il y a un mois, mais nous avons dû la reporter. Les karts sont démontés, et nous négocions les autorisations avec la préfecture. constate dépité Rudy Méri. Parallèlement à cela, l’association porte sa voix auprès de la ligue guadeloupéenne des sports automobiles ainsi que la fédération au niveau national. Faute de pouvoir faire exister la section compétition, l’association peaufine son projet de développement. Nous sommes ravis des contacts que nous avons avec Robert Corvo (Président de la ligue des sports automobiles de Guadeloupe), nous savons que nous pouvons compter sur son appui pour imposer le karting comme l’école de pilotage des jeunes. ” Toutefois, la compétition ne pourra pas toujours rester inactive, car l’association a reçu des subventions pour son fonctionnement qui risquent de lui être retirées si les compétitions ne se tiennent pas.

Le problème de la piste

Enfin, ironiquement, la pandémie n’est pas le plus gros souci du karting en ce moment. Même si les pilotes pouvaient se réunir pour un entraînement, il leur est actuellement quasiment impossible de le faire, faute d’infrastructure dédiée. Le projet de piste Supermotard bichonné par la Région Guadeloupe a été stoppé par les écologistes, en raison de son emplacement envisagé sur un site en bordure d’une zone humide protégée. Mais pour Rudy Méri, l’écologie n’est qu’un prétexte. Les Guadeloupéens n’aiment pas les nuisances produites par les sports automobiles. À chaque fois que nous avons pu exploiter un lieu, notre activité a toujours été stoppée par la virulence des plaintes des riverains.  Cette levée de boucliers a déjà mis fin aux entraînements qui se tenaient sur le parking du Vélodrome Amédée Détraux, et la seule piste éloignée de toute habitation qui leur restait a été cédée par la construction d’un complexe aquatique à Noliver, Sainte-Rose. Les passionnés de kart avancent donc à contre-courant mais ne se découragent pas. Des liens étroits avec la Martinique et la Guyane, permettent aux pilotes d’espérer arracher quelques compétitions sur les autres départements si la situation sanitaire le permet. Enfin, des pourparlers seraient en cours pour l’obtention d’une aire d’entraînement à Saint-François. Mais là encore, rien n’est gagné.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
LEXUS
IS
29 990 €
30 990 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
VOLKSWAGEN
UP
18 128 €
20 778 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
SKODA
KAROQ
25 990 €
27 490 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.