L’ASK Guyane trace sa route

Par Emmanuel Rolland | Le 22/05/2024 | Actu | News | Sports mécaniques

Depuis sa création il y a deux ans à peine, l’ASK Guyane a pour ambition d’installer et de développer la pratique et la compétition de karting dans la région. Oovango.com s’est entretenu avec son président, Gaëtan Depaquis.

ASK Guyane

Si la Guyane compte bon nombre de passionnés de sport mécanique, ses caractéristiques géographiques ont naturellement davantage développé les disciplines tout-terrain comme l’enduro moto, ou le 4×4 en automobile, notamment.

Mais les amateurs de sensations fortes sur piste ont, depuis une vingtaine d’années, l’opportunité de bénéficier, avec la piste de Macouria, d’un circuit propice à l’activité du karting. Créé en 2000, le site – aujourd’hui géré par le pilote moto et récent finisher du Dakar en moto Mathieu Girard -, est devenu la base de l’activité de la toute récente ASK Guyane.

Fidèle du site de Macouria, ami proche de Mathieu Girard, et surtout pilote régulier de karting depuis de nombreuses années, Gaëtan Depaquis est à la tête de cette association qui ambitionne, depuis maintenant deux ans, cadrer l’activité karting compétition en Guyane. « Le karting s’est développé en Guyane depuis la création de la piste de Macouria », a ainsi expliqué ce dernier à Oovango.com. « Des compétitions y étaient organisées, mais des compétitions en mode loisirs. L’idée derrière la création de l’ASK Guyane était de subvenir à la nécessiter de faire de la compétition pour ceux qui le souhaitaient, et de structurer ces mêmes compétitions. »

« Nous sommes officiellement rattachés à l’ASK Gironde », précise Gaëtan Depaquis, « Car la Fédération Française contraint financièrement chaque ASK à débourser des milliers d’euros, et nous ne sommes pas en capacité de dépenser cette somme. »

« Pour le moment, trois courses par an, c’est la bonne formule »

Ainsi, depuis deux ans, l’ASK Guyane organise un véritable championnat de Guyane, et sacre ses champions. Depuis 2022 sont en effet organisées trois courses par ans, qui comptent pour le championnat, toutes sur le circuit de Macouria. En 2024 cependant, en raison de travaux de restructuration des bâtiments du circuits, la première épreuve sera organisée hors-championnat, faute de pouvoir mettre en place les moyens d’une compétition officielle.

Le calendrier 2024 se présente ainsi comme suit : le Grand Prix Team NRGY le 9 juin (hors-championnat), le Grand Prix Tribord (6 octobre) et le Grand Prix Monster Energy (1er décembre), qui constitueront donc les deux manches décisives pour l’attribution des titres, avec une catégorie reine (KZ), où le champion en titre est Jean-Paul Baloup, et une catégorie Open, qui regroupe diverses catégories comme les Rotax, les minimes, etc.

« Pour le moment, trois courses par an, c’est la bonne formule qui nous permet d’avoir tous les pilotes sur la grille », ajoute Gaëtan Depaquis.

Quoiqu’il en soit, l’ASK Guyane veut accompagner l’essor du karting dans la région, et entend bien y développer cette discipline par le biais de plusieurs axes de travail. « La fréquentation est en hausse », poursuit ce dernier. « Médiatiquement, on se montre de plus en plus sur les réseaux sociaux, et sur les chaînes locales. Il y a de plus en plus de gens qui sont intéressés par la discipline, et nous avons un gros travail pour faire en sorte qu’ils passent de la location à la compétition. »

Dénicher des pépites

« Nous sommes vraiment en cours de développement. Nous travaillons désormais avec un diplômé d’état, et nous avons pour projet de créer une école de karting en Guyane. »

Avec le rêve de dénicher des pépites du karting en Guyane, comme ce fut déjà le cas avec les deux tout jeunes prodiges, les frères jumeaux Lula et Eli Kanuty, qui évoluent désormais en compétition dans la Ligue Ile-de-France.

Pour autant, les difficultés ne manquent pas quant à la pratique du karting en Guyane, mais l’ASK Guyane veut accompagner les pilotes de la région à assouvir leur passion.

« La principale difficulté du karting en Guyane est la fourniture en pièces », continue Gaëtan Depaquis. « Il y a une seule structure accueillante, avec un professionnel qui s’occupe du karting dans son ensemble, du châssis au moteur. Il y a la difficulté de la représentativité des marques en Guyane, où aucune marque n’est implantée. Il faut évidemment évoquer le problème du transport des machines, puisque l’acheminement en container implique un surcoût de 30% sur le prix du kart. Et il faut compter sur des délais assez longs pour l’importation de ce genre de matériel. »

« Mais on essaie d’être là pour guider ceux qui veulent pratiquer le karting en Guyane. Et puis on reste dans un modèle familial, avec beaucoup d’entraide, c’est très appréciable. »

Rendez-vous donc le 9 juin à Macouria pour le premier rendez-vous du karting dans la région.

Emmanuel Rolland
  • Partager l'article sur :
Bons plans
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
28 900 €
 
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
27 900 €
 
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
28 600 €
 
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *