Conduire une moto avec un passager dans les DROM

Par Hervé Fitte-Rey | Le 17/05/2024 | Conseils

Vous avez votre permis moto en poche et vous désirez emmener avec vous un passager pour une balade à moto. La pratique de rouler à moto en duo diffère de celle en solo. Rouler à deux n’est pas anodin. Avoir un passager à l’arrière influe grandement sur le comportement de la moto. Nous allons voir quelques conseils pour rouler en toute sécurité à deux sur les routes des DROM.

Comment appelle-t-on le passager et ce qui change sur la moto avec un passager ?

Quand on est deux sur une moto, le poids supplémentaire joue un rôle très important sur le comportement de la moto. Et, c’est pour cette raison que le passager porte le nom dans le jargon motard de « Sac de sable« . C’est un élément qui est à prendre en considération avant le départ pour un quelconque trajet. Les choses majeures qui changent sur la moto sont : 

  • les distances de freinages sont allongées et il va falloir faire très attention ;
  • les capacités de la machine à accélérer. Cela est surtout valable pour les petites cylindrées ;
  • la force centrifuge. La physique étant ce qu’elle est, il va falloir en tenir compte pour tous les virages et les longues courbes. 

Le comportement de la moto change comme nous venons de le voir. Le motocycliste doit adapter sa conduite avec un passager. Il doit absolument tout anticiper, que ce soit pour les freinages ou les accélérations pour effectuer un dépassement. Mais également pour attaquer un virage et rouler sur une route abîmée.

Le rôle du poids du passager sur la moto a deux

Quand vous avez un passager à moto, le poids de celui-ci joue un rôle. À faible allure, la moto est vite en déséquilibre, car il ne fait pas corps avec la moto. Vous vous rappelez sûrement du passage de l’examen du plateau du permis moto où vous avez une épreuve avec un passager. Le passager influence grandement la trajectoire de la moto. Si le passager ne fait pas corps avec la moto et le pilote, vous risquez de faire des tout droits lors d’une entrée de virage. Et oui, l’assiette de la moto se modifie et le centre de gravité se déplace à l’arrière avec le poids du passager. 

Pour remédier à cela, surtout sur les motos de maintenant, vous pouvez régler les amortisseurs. Il s’agit de régler la précontrainte de l’amortisseur arrière. Nous en avons parlé dans un précédent article. Si vous ne connaissez pas cela, c’est le moment de vous y pencher, car c’est assez important. Regardez dans le manuel de votre machine, vous y trouverez un tableau de réglages à faire. Revoyez également la pression des pneus. Pensez-y pour rouler en toute sécurité sur les routes sinueuses des DROM.

Le motard est responsable et à l’écoute de son passager

Que vous soyez un motard confirmé ou non, vous devez rester toujours à l’écoute de votre passager. Si vous ne le faites pas, cela peut entraîner de graves conséquences et vous pourriez le regretter. Le pilote doit vraiment rester humble et ne pas se la jouer “kéké” pour impressionner son passager. Surtout si c’est la première fois que votre passager monte sur une moto. Pensez toujours au : 

  • centre de gravité ;
  • accélérations ;
  • freinages ;
  • et à l’inertie de la moto.

Faites des arrêts fréquemment pour pouvoir discuter tranquillement avec votre passager. Demandez-lui s’il a été effrayé par quelque chose ou une situation, si sa position est bonne pour lui. Essayez de connaître son ressenti à l’arrière de la moto. De toute façon, en tant que pilote, si vous sentez que votre passager bouge et gesticule à l’arrière, c’est que cela ne va pas. Stopper la machine sur le bas-côté de la route et demandez-lui. Le fait que votre passager bouge à l’arrière joue sur le comportement de votre moto et cela peut être dangereux. 

Par la suite, adaptez votre conduite en fonction des informations que vous avez reçues de lui. Le passager de la moto prendra autant de plaisir que vous sur la route s’il vous suit dans votre conduite.

Le motard écoute son corps

En tant que pilote de la moto, vous êtes responsable de votre passager. Mais également de vous, et vous devez vous écouter. La fatigue au guidon va plus vite se ressentir, qu’elle soit mentale ou physique. C’est pour cette raison qu’il est souhaitable de faire des arrêts fréquents et d’allonger les temps de pause. Surtout si vous roulez sur une moto du style sportive. Vos bras et votre coup vous le feront ressentir. 

Détendre le passager à moto

Sur la route, votre passager peut apprendre à se détendre. Faites-lui une petite explication avant la mise en route. Expliquez-lui qu’il peut détendre ses jambes et ses bras quand vous roulez sur des lignes droites, comme cela, il ne gênera pas votre conduite.

Quand peut-on prendre un passager à moto et comment expliquer à son passager le comportement qu’il doit avoir pour faire de la moto ?

Avant d’embarquer sur votre moto un passager, vous devez prendre quelques renseignements en tant que conducteur. Il n’y a pas d’âge requis pour monter à l’arrière d’une moto. Toutefois, la sécurité routière le déconseille avant l’âge de huit ans.

Demandez-lui s’il est déjà monté sur une moto en tant que conducteur ou passager. Si votre passager n’est jamais monté sur une moto, expliquez-lui les sensations qu’il va ressentir. En faisant cela, vous réduisez le risque de peur. Dites-lui qu’une moto penche dans un virage et que c’est une sensation étrange quand on ne la connaît pas. Pour cela, il suffit juste que vous vous souveniez de vos débuts à moto. 

Expliquez-lui qu’il doit avoir un comportement calme et ne pas bouger dans tous les sens. Au départ, dites à votre passager moto de rester droit afin de réduire les soucis de conduite. Expliquez-lui qu’il ne faut surtout pas qu’il cherche la contre-prise dans un virage, car cela risque de vous mettre en difficulté. Vous pouvez lui expliquer qu’il peut se tenir à vous ou avec les poignées de maintien à l’arrière si votre moto en possède.

Sur la moto, dites-lui de se détendre et de toujours communiquer. D’ailleurs, à cet effet, il existe des intercoms qui se fixent sur les casques de moto afin de discuter tranquillement sur la route. C’est très commode et ça évite les incompréhensions. Si vous n’en possédez pas, il reste toujours un autre langage. Expliquez-lui qu’il peut vous faire une tape sur le casque si cela va trop vite ou vous faire une tape sur la cuisse s’il veut s’arrêter. 

Équipement obligatoire pour le passager et risque d’amende si pas de port gants

Votre passager doit porter un casque de moto homologué et une paire de gants également homologués. Il est quand même fortement conseillé que votre passager soit équipé comme vous pour plus de sécurité. Sur tous les trajets tels qu’ils soient. Il doit avoir un équipement moto en plus : 

  • un blouson ;
  • un pantalon ;
  • des bottes.

Une amende de 68 € minorée à 45 € si paiement dans les 15 jours est attribuée si le non-port de gants de moto est constaté lors d’un contrôle routier par les forces de l’ordre.

En fin de compte, être le conducteur d’une moto avec un passager n’est pas si simple comme il le paraît. Gardez toujours à l’esprit les points que nous venons d’aborder. Restez compréhensifs avec votre passager. Pour réduire un maximum le stress, adoptez constamment une conduite souple et tranquille. Ainsi, profitez des paysages sur les routes des DROM. Bonne route à tous.

Hervé Fitte-Rey
  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
PEUGEOT
2008
17 900 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
LEXUS
RX 450H
39 490 €
41 990 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
27 900 €
 
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *