Conduite sous CBD : qu’en est-il ?

Par Raharimanana Faratiana | Le 18/04/2023 | Conseils achat / vente | Guides & Essais

  • Partager l'article sur :

Le CBD, aussi appelé cannabidiol, est une molécule extraite des plants de cannabis ou d'une variété de chanvre (Sativa L.). Il s'agit plus précisément des végétaux cannabinoïdes, de la famille des cannabinacées. À l’opposé du THC, un puissant psychotrope, le CBD est à la fois reconnu et autorisé par la législation française, et dans plusieurs pays de l’Union européenne.

Il ne faut pas confondre le Cbd avec le cannabis récréatif qui reste illégal et donc interdit. De plus, le CBD entraîne plusieurs effets bénéfiques sur la santé de l’homme : sensation de bien-être, relaxation… Néanmoins, il s’avère délicat de le consommer lors de la conduite d’un véhicule. À ce sujet, qu’en est-il réellement de la conduite sous CBD en France ? Que dit la loi française à ce propos ?  

Peut-on conduire en ayant consommé du CBD ?

Depuis décembre 2021, la culture, l’importation, l’exportation et la vente de CBD en France est autorisée pour les produits qui proviennent d’une variété de Cannabis Sativa L, pauvre en THC. Ainsi, les consommateurs de Cbd peuvent profiter librement des produits concentrés en cannabidiol sur l’ensemble du territoire national.  

Fumer du CBD et conduire

Si les études restent rares, de par ses vertus relaxantes, le CBD peut toutefois entraîner certains effets notoirement incompatibles avec la conduite, qui augmente le risque d’accident,  comme par exemple, une baisse de la concentration , un état de somnolence, ou encore des vertiges. Certains professionnels de santé préconisent donc d’attendre entre 6 et 7 heures avant de prendre le volant, le temps que les effets du Cbd se dissipent.  De plus, sachez qu’en cas de consommation de Cbd en quantités importantes , les effets indésirables ci-dessous peuvent apparaître : 

  • Sensation de bouche sèche ;
  • Relâchement des muscles
  • Des nausées ;
  • Des étourdissements ;
  • Une augmentation de la pression artérielle…

Testé positif au CBD

Si la consommation de CBD et la conduite ne sont pas légalement incompatibles, les automobilistes français doivent garder à l’esprit que les produits issus du CBD peuvent contenir un taux de THC  jusqu’à 0,3% dans leur composition. Or, en cas de contrôle routier, les forces de l’ordre pourraient détecter la présence de THC suite à un test salivaire, même en petite quantité.  

Cbd et permis de conduire

Conduire sous l’emprise du Cbd  peut donc donner lieu aux sanctions suivantes selon la gravité des dégâts :

  • Retrait de 6 points sur le permis ;
  • Suspension du permis de conduire d’une durée maximale de 3 ans ;
  • Amende allant jusqu’à 4 500 euros ;
  • Peine d’emprisonnement pouvant durer jusqu’à 2 ans.

Lors de la première année de la période probatoire, la perte de 6 points de permis peut directement invalider le permis de conduire. Les jeunes conducteurs doivent donc être davantage prudents face au CBD au volant, pour éviter de perdre le permis.

Peut-on transporter du CBD en voiture en France ?

Le THC est une substance qualifiée de stupéfiant, donc prohibée par la loi. Contrairement à ce dernier, le cannabis légal (CBD), qui n’en contient qu’à une faible dose, s’inscrit dans la libre circulation des marchandises dans l’Union européenne. Par conséquent, il est tout à fait permis de transporter du Cbd en voiture en France, et dans les pays de l’UE. En revanche, avant d’acheter votre produit au cannabidiol, pensez à vous approvisionner auprès des magasins spécialisés pour avoir la certitude sur sa légalité. Sinon, vous risquez d’être poursuivi pour trafic de stupéfiants en cas de transport de feuilles de chanvre ou de produits dérivés sur la zone française. 

Où le CBD est-il autorisé ?

Il n’y a pas encore de liste exhaustive des pays reconnaissant le CBD comme étant un remplacement potentiel thérapeutique de médicaments ou un remède naturel. Toutefois, ces pays de l’UE l’acceptent en tant que produit inoffensif pour la santé : la France, la Suisse, l’Italie, la Grèce, la Croatie, l’Espagne, la République tchèque, l’Estonie et l’Allemagne.

En dehors des pays de l’UE, les États-Unis autorisent également la circulation du CBD avec une teneur en THC inférieure à 0.3 %.

Combien de temps le CBD reste dans la salive ?

À partir du moment où vous avalez ou inhalez du CBD, cette molécule reste dans votre organisme, plus précisément dans la salive, jusqu’à une durée de 24h. Toutefois, le cannabidiol à proprement dit n’est pas détectable lors d’un test salivaire. En effet, si vous faites l’objet d’un dépistage positif, il s’agira certainement du THC, contenu dans votre produit, qui a été détecté. Cette substance stupéfiante, même si elle est présente en petite quantité, peut rester dans la salive dès 1h après sa consommation et 12h après le dernier usage du produit. En revanche, elle demeure détectable dans le sang même au-delà de 2 j. Ainsi, avant la consommation de CBD lors de la conduite, regardez bien la liste des ingrédients sur l’étiquette du flacon. 

Pour éviter un contrôle de la police ou un danger extrême, évitez à tout prix de prendre ou de fumer du CBD avant la conduite. De cette manière, vous échapperez à des problèmes aux yeux des autorités françaises.

Pour +

Conduite sous stupéfiant et législation

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
34 000 €
60 590 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
55 180 €
71 180 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
22 483 €
27 070 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *