Dossier de la Rédaction (1/4) : tout savoir sur la boite manuelle

Par Aurélien Voirin | Le 03/08/2021 | Conseils achat / vente | Guides & Essais

La boite manuelle (BM) à simple embrayage​

 

Le fonctionnement d’une boite manuelle à engrenages parallèles s’apparente un peu à celui des plateaux et pignons d’un vélo avec des roues dentées de différents diamètres faisant varier manuellement la démultiplication de chaque tour de roue afin d’augmenter la vitesse.

Ici, c’est le conducteur qui doit gérer lui-même le régime moteur lors des changements de rapport pour maitriser le niveau sonore, la consommation et les performances. À la clef, on assiste bien souvent en pratique à une usure plus rapide de l’embrayage, surtout avec les moteurs qui délivrent un couple important.

 

Coupe d’une boite manuelle à engrenages parallèles (credit photo Zombieite)

 

Certes, il existe des « petits leviers » précis, au débattement court et agréable, notamment sur les roadsters. Mais les conditions actuelles de conduite, plutôt urbaines, congestionnées et contrôlées par radar en permanence, n’invitent plus du tout à faire « grimper le compte-tour en tirant les rapports » ! D’autant que la boite manuelle est aujourd’hui dépassée techniquement par toutes les boites automatiques modernes en terme d’agrément, de rapidité et de rendement énergétique.

Légère et peu coûteuse à fabriquer, la boite manuelle reste donc désormais réservée aux véhicules particulièrement légers et sportifs …ou très bon marché (Caterham Seven, Kia Picanto, Mazda mx5, Suzuki swift sport, etc.).

 

Boite manuelle animée 4 rapports à engrenages parallèles

 

 

La boite manuelle pilotée (BMP) à simple embrayage

 

Sous cette appellation, on retrouve techniquement une boite manuelle classique à laquelle on a ajouté un dispositif électrohydraulique externe de pilotage automatique de l’embrayage et du changement de rapports. L’ajout de cet actionneur « robot » ou « pilote » est énergivore, génère un léger surpoids, ainsi qu’une rusticité certaine de fonctionnement puisqu’il vient se greffer sur une boite manuelle traditionnelle.​

Boite manuelle pilotée (BMP) à simple embrayage Ford DuraShift

 

Le coût de fabrication d’une BMP est à peine supérieur à la boite manuelle dont elle est issue, c’est même là son seul intérêt : piloter les rapports automatiquement mais sans coûter le prix d’une véritable boite automatique.

L’agrément d’une boite manuelle pilotée à simple embrayage est assez faible et sa fiabilité aléatoire. Il existe certainement de bonnes exceptions sur le marché, mais ce type de boite est néanmoins aujourd’hui obsolète.

Une BMP n’est donc généralement pas à privilégier (Alfa-Romeo Selespeed, Ford DuraShift, PSA BMP6, Renault QuickShift, etc.) : conduite à tester au cas par cas…

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Guyane
Bon plan oOvango
SUZUKI
VITARA
27 508 €
30 508 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
MERCEDES
CLA
26 990 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
28 990 €
38 680 €
Voir toutes les annonces

Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *