Besoin de personne en Harley-Davidson !

Par Marlène François | Le 04/02/2022 | Moto | Passion auto / moto

Elles sont là devant moi, Nathalie, Dominique, Chantal, Nadine, Stéphanie, Clothilde … pétillantes, souriantes et très accueillantes. Toutes réunies, comme souvent, au Club des Caribbean Eagles (club Harley-Davidson de Martinique) en cette journée très festive aux Antilles : mardi gras. Loups en dentelle, jarretières affriolantes, bas résille, perruques rouges, jupettes, frous-frous, tutu en tulle remplacent les blousons, gilets et pantalons de cuir. Oui, carnaval oblige, le dress code du jour est « déguisement rouge, si possible ». Et c’est possible puisque je croise même des versions féminines en tutu qui arborent aussi, sous le masque, une joyeuse moustache : c’est le jour où quelques bikeurs se projettent en bikeuses !

De plus en plus nombreuses à vouloir enfourcher une Harley-Davidson

Revenons-en aux girls, aux vraies, qui représentent aujourd’hui 10 % environ de la communauté des Caribbean Eagles. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter, prouvant bien que les filles sont de plus en plus nombreuses à vouloir enfourcher une grosse cylindrée, une Harley. Et rien qu’une Harley.
Et pourquoi une Harldey ? Envie de liberté, de sensations fortes, d’aventures, d’indépendance et d’autonomie ? C’est un cocktail de toutes ces notions, m’avouent-elles. En choisissant leur moto, elles choisissent aussi une identité. Pour preuves, les customisations très personnelles, stylées et originales qui font la fierté de chaque motarde ! Ce style exclusif se façonne année après année, pour signer une œuvre d’art, une pièce unique.

La famille des bikeuses

Nadine m’emmène voir sa moto. Waouw ! Mes lunettes de soleil me protègent des reflets rubis que lance sa moto rutilante. Depuis six ans, Nadine orne sa machine de strass, insignes, boucles, bijoux de moto qui en font un objet de désir étincelant ! La customisation concerne aussi des accessoires qui remplacent les pièces d’origine telles que les amortisseurs, les échappements, les rétroviseurs, les bouchons de réservoir, les repose-pieds … dont les styles et finitions oscillent entre le néo et le rétro.
La fille de Nadine, 32 ans, regarde la moto de sa mère avec une pointe d’envie … Plus que quelques mois et elle décrochera le permis et son ticket d’entrée dans la grande famille des bikeuses !

Harley-Davidon, une moto presque parfaite pour les femmes

Mais pour les femmes, les Harley Davidson ont d’autres atouts : très basses, elles permettent aux petits gabarits de poser les pieds à terre. Le maniement de la moto est largement facilité par plusieurs éléments adaptabeles à la morphologie de la motarde : le pédalier se pousse, la selle s’abaisse, le guidon se décale… bref, on la façonne à son image car tout est possible sur une Harley !
Autre détail, les vêtements tout cuir ajoutent la sensualité aux multiples plaisirs de parader sur une Harley ! « Le seul petit truc« , intervient doucement Nadine « c’est que les motos sont lourdes« . Elle me confie que la sienne pèse quelque 360 kilos. « Quand il s’agit de la relever, ça pose des problèmes et avec l’âge, ça ne risque pas de s’arranger » avoue-t-elle dans un grand rire. « Mais une fois que je suis en selle, c’est moi la diva de la route ! »

Place à l’admiration

Clothilde explique que sa passion pour la moto date de longtemps (presque toujours). Elle possède une Harley ici en Martinique et une autre en métropole. Son permis ? Elle s’en souvient très bien, elle a forcé l’admiration des motards de sa « promotion ». Et c’est pareil à chaque fois qu’elle retire son casque, pas peu fière de dévoiler qu’elle est féminine et bikeuse !
Quand je m’adresse à toutes pour connaître les sensations qu’elles ressentent face aux regards masculins, en chœur, elles me répondent : « de la fierté » ! Et elles reconnaissent que les réflexions sexistes ont fait place à de l’admiration.

Harley-Davidson : une seule et même famille

À ma question, pourquoi êtes-vous devenue bikeuse, les réponses tournent autour de ce mot « amour ». La gent masculine semble très persuasive et Dominique affirme « rien de tel que de rouler côte à côte, dans la vie comme sur la route ! » Elle a passé son permis à 54 ans, par amour. Nathalie, elle, m’avoue que sa fascination pour la marque a commencé très jeune puisque son père, gendarme au Maroc, patrouillait en Harley-Davidson. Les filles sortent-elles souvent ensemble ? « Trop rarement ! » lance Chantal, « la majorité des filles n’aiment pas tracer sans leurs hommes… Mais quand ça nous arrive, c’est top ! Entre bikeuses, on est très solidaires, on fait toutes partie d’une seule et même famille. Pas question de vitesse, de concurrence, de performances, seul le plaisir de rouler nous anime » reconnaît Clothilde.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
27 160 €
32 160 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
31 060 €
36 560 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
26 670 €
30 170 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.