Rallye, catégorie VMRS : Laurent Maraaly et Damien Collet, côte à côte au bureau et sur la route

Par Ophélie Vinot | Le 20/09/2022 | News | Non classé | Sports mécaniques

  • Partager l'article sur :

Laurent Maraaly et Damien Collet sont collègues dans la vie de tous les jours. Avec la BMW 320 de Laurent, ils ont désormais mis un pied dans le monde du rallye réunionnais en participant à plusieurs spéciales au sein de la catégorie VHRS (véhicule historique de régularité sportive), l'une des sous-catégories de la catégorie amateur VMRS.

C’était l’année dernière. « Laurent m’a fait un cadeau. C’est parti de là. Il m’a dit : « pour tes 40 ans, je t’invite à t’asseoir dans la BMW ». Elle faisait déjà ouvreuse à ce moment-là », raconte Damien Collet, copilote de la BMW E30 320i 6 cylindres au sein de la catégorie amateur VHRS (véhicule historique de régularité sportive) en rallye. C’est un modèle de 1988. « Elle a 32 ans et le moteur est entièrement d’origine », affirme Laurent Maraaly, le pilote et propriétaire du véhicule trentenaire. « Trois semaines avant le départ du Tour Auto, la voiture était complètement désossée, rien, que de la tôle ». Il fallait notamment revoir le châssis, déjà bien âgé. « Ça a été très intense avant le départ ; on a fini de préparer la voiture à 3h du matin pour rouler le soir-même ! ». Damien Collet est largement satisfait. « C’est une voiture qui a un certain âge donc elle fait ses petits caprices. Mais globalement, franchement, ça a été nickel. (…) On a pris énormément de plaisir et c’est ce qu’on ressent à chaque fois qu’on monte dans cette voiture et qu’on met le casque sur la tête ».

Laurent Maraaly et Damien Collet : « petit équipage, mais la volonté de bien faire »

Tous les deux passionnés du monde automobile, Laurent Maraaly et Damien Collet travaillent chez le même concessionnaire. En métropole, alors qu’il était gendarme, Laurent pratiquait sur circuit. Désormais à La Réunion, il a souvent fait les ouvertures des rallyes. « J’avais envie de passer à l’étape au-dessus. La catégorie VHRS a été l’opportunité pour et cela permet de montrer la voiture dans un cadre sportif et d’une course auto. Pas uniquement en ouverture », explique le pilote de 37 ans. Les deux collègues sont sur la même longueur d’ondes. « S’il faut faire un 360 au départ pour faire plaisir aux gens, on va le faire. On rattrapera le temps après mais on va le faire car on veut faire le show avant de faire le temps, un peu à l’ancienne« , plaisante Damien avec malgré tout un peu de sérieux. « On aime le sport automobile de manière générale. Petit équipage mais on a la volonté de bien faire et de faire plaisir aux gens qui sont sur le bord de la route », affirme Laurent. Avant que son copilote n’ajoute : « tout en sensations, émotions, frissons… et passion ! ».

« Choisissez une moyenne basse et profitez de la route fermée sans prendre de risques »

Laurent Maraaly et Damien Collet, seuls participants dans la sous-catégorie VHRS pour le moment, les deux passionnés souhaitent davantage faire connaître la catégorie amateur et inciter les hésitants à franchir le pas : « on veut dire à ces gens-là de ne pas avoir peur d’abîmer leur voiture et de se lancer ! Ils peuvent choisir une moyenne basse et profiter pleinement de la route fermée sans aller dans les extrêmes et prendre de risques en fait ». Pour eux, c’est aussi l’occasion de montrer à la nouvelle génération des vieilles voitures qui « demandent un pilotage quand même plus poussé ».

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
LEXUS
IS
29 990 €
30 990 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
17 990 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
SUZUKI
VITARA
25 990 €
31 980 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.