Éclairage d’une voiture : les 10 différents types de feux

Par Redaction | Le 08/03/2023 | Guides & Essais | Tutos

Les feux d’une voiture sont obligatoires

Chacun des feux présents sur une voiture a une fonction bien précise. Les feux d’une voiture sont obligatoires et doivent être en état de marche. Il font d’ailleurs partie des vérifications lors du contrôle technique. Ils sont un des éléments de sécurité d’une voiture, puisqu’ils ont les 3 rôles suivants :

  1. Éclairer la route lorsque vous conduisez
  2. Signaler la présence de votre véhicule sur la route
  3. Annoncer la direction prise

Les différents types de feux d’une voiture et quand les mettre

1- Les feux de position

À quoi servent les feux de position ?

Les feux de position sont des éclairages automobiles de faible intensité. Seuls, les feux de position  s’utilisent de jour en cas de luminosité juste réduite. Ils s’utilisent aussi en tout début de soirée quand la nuit n’est pas encore réellement tombée.

Quand utiliser les feux de position ?

Les situations pour lesquelles l’utilisation des feux de position seuls sont acceptées :

  • De jour lorsque la luminosité se dégrade légèrement à cause de la pluie, d’un temps gris, etc.
  • Lorsque la luminosité commence tout juste à se réduire en fin de journée.
  • À l’aube en agglomération éclairée.

2- Les feux de croisement

Les feux de croisement également appelés « codes », sont les feux de voiture les plus régulièrement utilisés. Ils permettent d’éclairer la route devant vous et ont une portée de 30 mètres minimum. Grâce à eux, les usagers voient les routes de nuit et sont aussi visibles. Et cela, que ceux-ci roulent en agglomération, sur route ou sur autoroute, éclairées ou non éclairées. En plus de la nuit, les feux de croisement peuvent s’utiliser lors d’intempéries qui réduisent la luminosité.

Les feux de croisement s’orientent vers le sol, pour ne pas éblouir les autres conducteurs. Cependant, leur angle d’éclairage peut être réglé selon vos préférences.

3- Les feux de route ou « phares »

Situés exclusivement à l’avant des véhicules, ces feux ont une portée de 100 mètres minimum. Ils procurent l’un des éclairages les plus puissants d’une voiture. Ils ne sont à utiliser qu’en dehors des agglomérations, sur des routes sans aucun éclairage et en l’absence d’autres véhicules à proximité. Cela dans le but de ne pas les éblouir.

Leur objectif est de permettre aux usagers de voir loin durant la conduite de nuit. Les feux de route ou les « phares » peuvent  se compléter par les feux de brouillard de nuit, si la chaussée est très sinueuse.

4- Feux de brouillard avant 

Les feux de brouillard avant sont des feux très puissants. Ils sont en effet très éblouissants et très larges et émettent une lumière fortement dispersée, qui offre un très bon éclairage lors de situations à faible visibilité. Ils sont indépendants des feux de route et des feux de croisement.

Quand allumer les feux de brouillard avant d’une voiture ?

Les feux de brouillard avant s’utilisent bien entendu lors de la présence de brouillard, mais également en cas de fortes pluies, réduisant fortement la luminosité.

5- Feux de brouillard arrière

Les feux de brouillard arrière sont encore plus puissants et éblouissants que les feux de brouillard avant et les feux de route.

Utilisation des feux de brouillard arrière d’une voiture : quand les mettre ?

Leur utilisation est donc très modérée et donc réservée dans le brouillard mais jamais en cas de pluie.

Les feux de brouillard s’utilisent également en cas de chute de neige, alors les Outre-mer ne sont pas concernés par ce cas.

6- Les feux de stop

Les feux de stop sont à l’arrière de la voiture et émettent tous une lumière rouge. Ils s’allument lorsque le conducteur appuie sur la pédale de frein et permettent de signaler aux autres conducteurs son intention de ralentir.

7- Les feux de recul d’une voiture

Les feux de recul peuvent être unique ou au nombre de deux et sont placés à l’arrière du véhicule. Ils ne s’allument que lorsqu’un véhicule effectue une marche arrière. Le feu de recul signale aux autres usagers que le conducteur recule, et éclaire la zone dans laquelle il s’apprête à reculer.

8- Les feux de clignotants

Les feux clignotants permettent au conducteur d’indiquer aux autres usagers de la route qu’il souhaite se déporter ou tourner vers la droite ou vers la gauche. Il s’agit d’un outil de signalisation primordial. Sur les modèles récents les clignotants sont soutenus par des répétiteurs de clignotants.

9- Les feux de détresse

Les feux de détresse, aussi appelés “warnings”, permettent au conducteur de signaler une situation à risques ou une situation anormale. Sur le tableau de bord, les feux de détresse sont représentés par 2 triangles rouges. Les warnings doivent être allumés si le véhicule roule à allure lente. Cela, à cause d’un souci mécanique ou d’un ralentissement soudain de la circulation.

Les feux de détresse sont aussi à utiliser si votre véhicule tombe en panne et que vous êtes arrêté sur la bande d’arrêt d’urgence ou en pleine chaussée.

10- Les feux adaptatifs d’une voiture

Les feux adaptatifs dirigent les faisceaux lumineux en fonction de la direction prise par le volant. Ainsi, ils permettent d’éclairer la trajectoire du véhicule.

Feu adaptatif : à l’avant ou à l’arrière ?

Avec leur fonction, ils sont bien entendu  situés à l’avant, où ils prennent tout leur sens.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
TUCSON
28 600 €
 
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
29 000 €
56 670 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
19 900 €
29 260 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *