Panne d’alternateur : 6 symptômes à reconnaître

Par Redaction | Le 09/11/2022 | Conseils achat / vente | Guides & Essais

  • Partager l'article sur :

Un problème de démarrage de votre voiture n'est pas uniquement lié à la batterie ou au démarreur de celle-ci. L'alternateur aussi a un rôle primordial dans le fonctionnement de votre voiture. Avec l'électronique plus important dans les véhicules récents, le rôle de l'alternateur est d'autant plus important. Grâce à cet article découvrez tout ce que vous devez savoir sur l'alternateur et comment reconnaître une panne de celui-ci.

L’alternateur fournit à la batterie l’énergie électrique nécessaire au bon fonctionnement d’un véhicule. Son rôle est donc crucial dans le fonctionnement de celui-ci.

La composition d’un alternateur

L’alternateur est constitué :

  1. Du rotor : un électro-aimant
  2. Du stator : une bobine de cuivre
  3. D’un ventilateur de refroidissement
  4. D’un régulateur de tension
  5. D’un redresseur à pont de diodes
  6. Des bagues collectrices
  7. De balais de charbon
  8. D’une poulie

Comment fonctionne un alternateur ?

La bobine de cuivre est enroulée tout autour de l’aimant. Lorsque le moteur est éteint, l’aimant ne bouge pas. Il n’y a donc pas de courant électrique qui se produit. Une fois que le moteur est en marche, l’aimant tourne et entraîne un déplacement des électrons situés sur les atomes de cuivre, grâce à la courroie d’alternateur. Du courant électrique alternatif se produit alors.

Cette énergie électrique alimente tous les éléments électriques de la voiture (le chauffage, les éclairages, la climatisation, etc.) et recharge la batterie. Une fois cette dernière rechargée, elle pourra jouer son rôle d’alimentation lorsque le moteur est éteint. Le régulateur, lui, module la puissance fournie par l’alternateur.

Sa durée vie

De nombreux facteurs influent sur la durée de vie de l’alternateur de votre voiture. Généralement il ne dure pas toute la vie de votre voiture. En effet, le rotor de l’alternateur tourne sur un roulement à aiguilles, il peut donc se casser à cause de l’usure ou de l’accumulation de saletés. En règle générale, l’alternateur d’une voiture peut durer entre 50 000 et 150 000 km.

D’ailleurs, les constructeurs conseillent une révision de l’alternateur des voitures tous les 40 000 et 50 000 kilomètres. Sachez qu’en cas de panne de l’alternateur, vous risquez de ne pas pouvoir démarrer votre auto.

Problèmes d’alternateur : les symptômes d’une panne

Certains signent peuvent indiquer une panne d’alternateur. C’est le cas lorsque :

1- Le voyant de la batterie reste allumé

Le voyant de la batterie apparaît notamment lorsque certains éléments sont activés. C’est le cas des phares, de l’autoradio, de la climatisation ou du chauffage. Il est vivement déconseillé de rouler votre véhicule lorsque le voyant batterie est allumé.

2- Une perte de puissance de certains éléments électriques de la voiture

Par exemple des vitres qui peinent à monter ou à descendre à la vitesse habituelle. C’est le signe que l’alternateur de votre véhicule ne produit plus assez d’énergie.

3- L’affaiblissement des éclairages

Des phares qui éclairent moins ou l’éclairage intérieur du véhicule qui varie d’intensité. C’est encore un signe que l’alternateur ne produit plus assez d’énergie.

4- L’affaiblissement des lumières du tableau de bord

Des voyants allumés sur le tableau de bord qui apparaissent plus faible qu’à leur habitude, sont le signe d’un problème d’alternateur.

5- Des bruits de l’alternateur

Des bruits tels que des grincements dus à une mauvaise rotation de l’alternateur ou encore un sifflement au démarrage dû à une insuffisance électrique. Ces bruits sont le signe d’un alternateur défectueux.

6- Des odeurs de brûlé

C’est le résultat d’une mauvaise rotation de l’alternateur. La courroie frotte contre la poulie d’alternateur, ce qui provoque des odeurs de brûlé. Attention, le frottement peut aller jusqu’à rompre la courroie d’alternateur.

Comment savoir si c’est l’alternateur qui est HS ou si c’est la batterie ?

Une panne d’alternateur peut être confondue avec une panne de batterie. Il est important de savoir avec précision lequel des 2 équipements est en panne. Le seul moyen est de procéder au test de la batterie, puis de l’alternateur et de conclure selon les valeurs des tensions.

Comment tester l’alternateur avec un multimètre ?

1 : Branchez le multimètre à l’alternateur

Mettez le multimètre en mode voltmètre, courant continu et sur un calibrage de 20V. Branchez le multimètre sur les bornes de la batterie pour vérifier sa tension à vide. Celle-ci doit se situer entre 12.5V et 13V. Si ce n’est pas le cas, c’est la batterie qui doit être rechargée.

2 : Démarrez le moteur

Après branchement du multimètre, démarrez votre moteur. Il se peut qu’il faille faire monter jusqu’à 2000 tours/min la vitesse du moteur. Patientez jusqu’à ce que le multimètre affiche une tension stable.

3 : Analysez les résultats

Le multimètre affiche une tension stable. C’est cette valeur qui va vous renseigner sur l’état de votre alternateur.

  • Si la tension affichée est entre 13.2V et 14.8 V, l’alternateur fonctionne.
  • Cependant, une tension inférieure à 13.2V signifie qu’il faudra le remplacer.
  • Une tension supérieure à 14.8V, elle, signifie que c’est le régulateur intégré à l’alternateur qui est en panne. Dans ce cas, les différents appareils électriques de la voiture encourent un risque de surtension. Il est préférable de changer l’alternateur.

Comment tester l’alternateur sans multimètre ?

Si vous ne possédez pas de multimètre, vous pouvez procéder comme suit. Toutefois, ce test se réserve aux véhicules plus anciens.

1 : Démarrez le véhicule

2 : Ouvrez le capot

3 : Débranchez le (+) de la batterie

Si le moteur continue à tourner, le problème ne vient pas de l’alternateur. Cependant s’il coupe, alors il y a de grandes chances que l’alternateur de votre voiture soit mort.

Puis-je rouler avec un alternateur HS ?

Comme vu en début d’article, l’alternateur sert à produire de l’électricité pour recharger la batterie. Lors du démarrage du véhicule, si la batterie est assez chargée, pas besoin que l’alternateur soit fonctionnel. Par contre, si vous voulez rouler avec un alternateur HS, vous pourrez le faire sur quelques kilomètres si vous faites bien attention à limiter la consommation électrique de votre véhicule. C’est-à-dire pas d’autoradio, pas d’éclairage (ne roulez donc en aucun cas le soir), pas de climatisation et pas d’ouverture et de fermeture des vitres électriques.

Prendre le risque de rouler sans alternateur, c’est risquer de tomber en panne à tout moment. De ce fait, évitez les autoroutes puisque dès que la batterie sera vide, vous ne pourrez plus redémarrer.

Faîtes réparer votre alternateur ou faîtes remplacer celui-ci, si nécessaire dès que possible. Rouler avec un alternateur défectueux ou en panne n’est qu’une solution temporaire. Comme vu dans l’article, il est primordial au bon fonctionnement de votre auto.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
YARIS
20 580 €
23 580 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
35 870 €
50 870 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C5 AIRCROSS
33 580 €
46 580 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *