Les alertes sécheresse et le lavage auto

Par Faustine Le Guillard | Le 16/03/2023 | Actu | News

  • Partager l'article sur :

Cette année, comme chaque année, le carême s’annonce sec. Les précipitations se font rares en ce mois de mars et cette sècheresse provoque déjà son lot de conséquences : difficultés pour les agriculteurs, difficultés de distribution d’eau potable… Depuis cette semaine, la Martinique et la Guadeloupe se préparent donc à économiser les ressources en eau, dans les usages domestiques et professionnels. Le lavage de voiture devient ainsi, chaque année, un souci pour bon nombre d'entre nous. Qu'en est-il du lavage auto durant cette période ?

La sécheresse semble s’installer pour quelques longues semaines, comme le précise Thierry Gimonnet, chef de centre Météo France, au Raizet, en Guadeloupe : «  C’est un mois de mars parmi les plus secs des 30 dernières années ».

Les territoires sont donc en alerte et les responsables locaux se réunissent déjà pour mettre en place des mesures de protection.

Quels sont les différents niveaux de restriction d’eau?

Quatre niveaux de restriction peuvent être appliqués par les préfets  :  

  • le niveau vigilance : sans restriction réelle mais les habitants (particuliers et professionnels) sont incités à faire attention à leur consommation et à la diminuer le plus possible.
  • le niveau alerte : ce niveau impose des restrictions d’horaires pour l’usage de l’eau, que ce soit pour arroser son jardin ou laver sa voiture. D’autres activités comme les sports aquatiques ou le remplissage de piscine particulière peuvent être impactées. Sur le plan agricole, le prélèvement d’eau peut être totalement interdit sur une durée donnée .
  • le niveau crise : les horaires d’autorisation sont beaucoup plus drastiques. Arroser son jardin et laver sa voiture peuvent même être interdits.
  • le niveau crise renforcée : ce dernier niveau est le plus restrictif. Seuls les prélèvements en lien avec la santé, la sécurité civile et l’approvisionnement en eau potable sont tolérés.  

Les bonnes habitudes individuelles

Chacun d’entre nous peut aussi adopter les bons gestes et les bons réflexes. Il est ainsi recommandé d’éviter de laisser couler l’eau, de ne pas stoker l’eau du réseau, de récupérer l’eau de pluie pour arroser le jardin tout en limitant ces arrosages, de remplir les appareils de lavage, de vérifier et réparer les fuites des robinets et chasses d’eau, mais aussi de limiter ou différer le lavage de votre voiture.

Des lavages de voitures qui font, chaque année, l’objet de restriction ou d’interdiction sur les territoires antillais. L’État, par l’intermédiaire des préfets, peut en effet prendre des arrêtés visant à réduire la consommation d’eau. Mais il existe bien sûr d’autres solutions que celle de l’eau des réseaux.

Que dit la loi à propos du lavage auto ?

Dans ces situations de sécheresse, les préfets peuvent appliquer l’article de loi L.211-3 II-1° du Code de l’environnement et ainsi « prendre des mesures de limitation ou suspension provisoire des usages de l’eau (…) » Des mesures appliquées par arrêté. Ils s’appuient pour cela sur des seuils limites à ne pas dépasser, qui varient selon les territoires.

En situation d’alerte, les arrêtés préfectoraux sont en vigueur pour une durée limitée et dans un périmètre défini. Ils incluent aussi, souvent, des dispositions spécifiques qui concernent le lavage des voitures.

Lavage auto à la rivière

Le lavage des voitures avec l’eau de la rivière est une activité strictement interdite. Ces sites sont très fragiles et protégés. Nettoyer son véhicule dans ces zones participe ainsi, aussi, à l’intoxication des poissons et des z’habitants par les hydrocarbures, à la prolifération d’algues liée aux détergents, à l’asphyxie de la faune et de la flore due aux algues, ou encore à l’accumulation de métaux lourds dans certaines espèces consommées par la population.

De plus, les mangroves, présentes à l’embouchure des rivières constituent, par exemple en Martinique, des zones humides d’importance biologique prioritaire.

En outre, 95% de l’eau potable consommée sur le territoire provient des rivières. Le lavage de voitures a donc un impact direct sur la qualité des eaux utilisées.

Laver auto à domicile

Dans un premier temps, il faut savoir que laver sa voiture chez soi ou sur l’espace public est toujours interdit, selon l’article 99-3 du règlement sanitaire portant sur la propreté des voies et des espaces publics. Pour autant, la plupart du temps, cela n’est pas respecté. Cependant, en période de sécheresse, les préfectures accentuent cette interdiction.

Quelle sanction pour le lavage auto non autorisé ?

En cas de non-respect des règles, les personnes s’exposent à une amende de 5e classe s’élevant à 1 500 € s’il s’agit du premier rappel à l’ordre. Elle peut ensuite grimper jusqu’à 3 000 € en cas de récidive.

Comment laver sa voiture en période de restriction ?

Selon le niveau de restriction, il peut être difficile, voire impossible de laver sa voiture à l’eau. C’est le cas dès l’alerte, qui préconise une limitation de la consommation d’eau pour le lavage auto. Au niveau suivant, celui de crise, le lavage auto peut être totalement interdit. 

Ainsi, avant même d’atteindre ces stades de restriction, il peut être intéressant de préférer vous rendre en station de lavage auto, équipée de haute pression. Un tel équipement ne requiert que 50 litres d’eau, contre 300 litres pour un lavage réalisé à la maison. Par ailleurs, les stations de lavage sont obligées de traiter les eaux usées. 

Dès le seuil d’alerte de « crise », l’interdiction peut aussi concernée ces infrastructures, même si les restrictions peuvent être plus mesurées, lorsque la station est équipée d’économiseur d’eau.

Autre solution, le lavage sans eau. Pour cela, il faut alors faire l’acquisition d’un pulvérisateur, de produits biodégradables, sans solvants, puis bien frotter avec une, voire plusieurs lingettes en microfibre, le tout sans eau !

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
55 180 €
71 180 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
29 000 €
56 670 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
19 900 €
29 260 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *