Véhicules neufs : le passage à l’électrification obligatoire dès 2030

Par Arnaud Murati | Le 16/07/2021 | Économie et politique | Green

Ne reste plus que huit ans et demi ! Bruxelles veut une Europe propre, ou du moins qui n’émet plus de gaz à effet de serre à compter de 2050. Bien des domaines sont concernés : bâtiment, agriculture, secteur des déchets et bien évidemment les transports. La doctrine rendue publique le 14 juillet 2021 est la suivante concernant les véhicules : « Réduction des émissions moyennes des voitures neuves de 55% à partir de 2030 et de 100% à partir de 2035, par rapport aux niveaux de 2021 », a fait savoir Bruxelles.

Ces réductions, qui consistent en réalité à interdire les véhicules thermiques neufs dès 2035, sont assorties d’obligations visant les Etats membres. Ces derniers vont être tenus de déployer des bornes de recharge pour véhicules électriques tous les 60 kilomètres (sur les grands axes) et des stations à hydrogène tous les 150 kilomètres.

L’association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) n’a pas été surprise de l’annonce. Elle ne l’a pour autant pas cautionné : « Sans efforts significatifs de toutes les parties prenantes, y compris les Etats membres et tous les secteurs concernés, l’objectif proposé n’est tout simplement pas viable » a indiqué Oliver Zipse, actuel président de l’ACEA et surtout du groupe BMW. L’association doute en effet de la capacité des différents pays à installer les réseaux de recharge en temps et en heure.

« L’objectif proposé n’est tout simplement pas viable »

Car plus que l’interdiction de 2035, 2030 constitue déjà une étape difficilement franchissable. Les voitures neuves devront émettre 55% de CO2 de moins qu’en 2021. Le chiffre de cette année n’étant pas encore connus, il est toutefois possible de se référer à 2020, à titre d’exemple. Les voitures neuves françaises ont émis en moyenne 97g de CO2 / km et par véhicule ; 97g – 55% = 43,6g. Ce qui signifie que les voitures neuves ne pourront pas émettre plus de 43,6g en moyenne. Quelle voiture thermique propose aujourd’hui si peu d’émissions ? Aucune. Seules quelques Mercedes hybrides rechargeables diesels sont capables d’atteindre des niveaux d’émissions aussi faibles. Vraisemblablement, les voitures 100% thermiques devraient connaître un vrai coup d’arrêt dès 2030.

Tout l’enjeu pour les territoires ultramarins tiendra dans leur capacité à s’équiper en réseau de recharge dans les années à venir. Quelques dizaines de bornes pour véhicules électriques sont déjà en accès libre en Guadeloupe, en Martinique ou encore à La Réunion. Mais quid de Mayotte par exemple, qui ne propose aucune borne accessible au grand public ?

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
20 680 €
26 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
23 400 €
28 900 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA
29 680 €
36 680 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (1)
  • Le 19/07/2021 | Véhicules neufs : le passage à l’électrification obligatoire dès 2030 - ev-news

    […] La Commission européenne a proposé un train de mesures visant à atteindre la « neutralité climatique d’ici à 2050. » Les véhicules thermiques neufs seront interdits à la vente en 2035 mais en réalité, dès 2030, leur présence sur le marché paraît déjà très compromise. Lire la suite… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.