Résumé du rallye des Grands Fonds 2024

Par Emmanuel Rolland | Le 10/06/2024 | Actu | Sports mécaniques

Loeb sur une autre planète, Stéphane Nègre deuxième

Sans surprise, Sébastien Loeb a survolé la concurrence lors de la 39e édition du Rallye National des Grands-Fonds. Le nonuple Champion du monde s’impose en faisant le spectacle sur sa Skoda Fabia, alors que Stéphane Nègre (Mitsubishi Lancer) peut s’enorgueillir de sa deuxième place derrière la légende du rallye. Retardé par un problème technique sur sa Porsche lors de la première journée, Simon-Jean Joseph a lui aussi impressionné, le Martiniquais étant reparti le samedi en « Super Rallye ».

Sébastien Loeb, assistée par Laurène Godey dans le baquet de droite, a pris les devants dès l’ES1 (Perrin/Dothemare 1), où il affichait déjà une avance de près de neuf secondes sur les 3.80 km de ce premier tronçon chronométré le vendredi soir, à la tombée de la nuit, devant une foule nombreuse et enthousiaste.

Après une première alerte technique dans la première spéciale, Simon Jean-Joseph accélérait la cadence dans l’ES2, pour s’installer à la deuxième place du général derrière Loeb. Mais le champion martiniquais allait être freiné dans son élan par un problème électrique sur sa Porsche 911 GT3 Cup, qu’il partageait avec Yannick Roche, et qui l’empêchait de prendre le départ de la spéciale de Jarry 1 (ES3).

Privé de l’autre tête d’affiche des Grands-Fonds 2024, Sébastien Loeb terminait cette première journée avec une quatrième victoire en autant de spéciale, concluant la journée avec 41 secondes d’avance sur le premier Guadeloupéen, Philippe Ninou-Garay, valeureux sur sa Skoda Fabia R5, alors qu’un autre pilote Skoda, Jean-Marie Mavounzy, complétait le podium provisoire à l’issue de cette première nuit forte en émotions.

Alors que la deuxième journée de course se levait, Sébastien Loeb reprenait sa marche en avant pour signer un nouveau scratch. Pour faire court, ce dernier va s’adjuger les 15 spéciales chronométrées de cette édition 2024, et s’imposer avec plus de quatre minutes d’avance. Mais c’est derrière le pilote alsacien que la lutte allait s’avérer intense pour la deuxième place, la première « des autres ».

En effet, Jean-Marie Mavounzy et Stéphane Nègre (Mitsubishi Lancer) allaient alterner au deuxième et troisième rang du général durant toute la deuxième journée. Une journée marquée par l’annulation de l’ES11, dernière spéciale du vendredi, le très attendu parcours Dupré/Vallerat et ses 21 km de long. Une spéciale qui aurait pu constituer un véritable juge de paix, mais annulée pour raisons de sécurité, de nombreux spectateurs étant mal positionnés sur la route.

Dimanche matin, après le morceau de bravoure que constituaient les 19 km de l’ES2 (Tombeau/Vallerat), l’ES13 allait voir la fin de parcours de plusieurs pilotes de pointe : Loïc Derussy (accident), Willy Nallamoutou-Sancho (Skoda Fabia R5), Jean-Marie Mavounzy et Henri Nègre (Peugeot 207 S2000), notamment. Philippe Ninou-Garay avait lui été contraint à l’abandon la veille, lors de l’ES8, sur problème mécanique.

Stéphane Nègre se retrouvait esseulé à la deuxième place, avec une avance de plus d’une minute sur le Martiniquais Rodrigue Theodore (Volkswagen Polo GTI R5), qui émergeait alors à la troisième place du général.

Au final, et après la 15e et dernière spéciale, Sébastien Loeb s’impose avec 4’06 sur Stéphane Nègre (1er A8), alors que Rodrigue Theodore complète le podium final.

« Une victoire pour clôturer cette semaine incroyable en Guadeloupe », s’est félicité Sébastien Loeb sur ses réseaux sociaux après l’épreuve. « Un immense merci à Laurène, Run Trophy Events, Sarrazin Motorsport, et bien sûr à tous les spectateurs pour cette ambiance de folie. »


Pierre Nègre place sa Ford Escort RS Cosworth à la quatrième place, devant Quentin Chailly, solide sur sa Citroën C2 R2 Max, et vainqueur de la catégorie R2 devant une autre C2, celle de Nicolas Louber.

Enzo Mavounzy termine septième sur sa Renault Clio et premier des Rally5, et devance le vainqueur de la catégorie Rally4, Willy Theotiste, sur Peugeot 208. Le top 10 est bouclé par Jean-Christophe Figaro, premier A6 sur sa Peugeot 206 XS, et enfin le vainqueur des N2, Ludovic Kancel au volant de sa Suzuki Swift Sport MK4.

Un mot des autres vainqueurs de classe : Steeve Mélange, Peugeot 206 RC (N3), Loghann Bruno, Peugeot 208 RC (F2/14), ou encore Lucinda Antoine, première féminine sur sa Renault Clio RS Ragnotti.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 3
31 113 €
38 080 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
23 523 €
29 150 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS 7 CROSSBACK
55 180 €
71 180 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *