Où sont les femmes dans les garages de Martinique ?

Par Marlène François | Le 21/01/2022 | Actu | L'auto & vous | News

Tour des concessions

Que ce soit chez Sodiva, au CCIE, chez Auto GM ou chez Martinique Automobiles, les femmes sont bien présentes à l’accueil et à la réception. Mais qu’en est-il des femmes dans les garages, dans des ateliers ?

Le chef d’atelier d’Autos Premium Martinique concède qu’une jeune mécanicienne a fait partie de l’équipe de maintenance. Chez AAAM, le chef d’atelier se souvient avoir recruté une jeune femme en alternance dans le cadre de son apprentissage. Centre Auto confie que le service « révision atelier express » compte une mécanicienne.

Il s’agit de Ségolène, 33 ans, qui a débuté en tant qu’intérimaire pour être engagée ensuite. Formée à la mécanique, elle avoue une passion pour son métier et reconnaît n’avoir jamais été victime de discrimination, ni durant son cursus, ni à l’atelier. Limitée par la force physique ? La question la fait rire « Cet argument ne tient plus. Non, éventuellement pour manipuler de gros pneus 4×4 et encore, aujourd’hui, il existe d’excellents outillages ! »

Chez Peugeot, une mécanicienne travaille au « service rapide » depuis un an environ.

Patricia, quant à elle, travaille à l’atelier peinture/carrosserie du Garage Pain depuis 2007. Elle prépare les voitures avant de les envoyer en cabine de peinture.

Et chez Kern Carrosserie, Naomi 24 ans en plein BAC Pro est apprentie à l’atelier peinture/carrosserie. Si elle suscite la surprise quand elle dévoile son (futur) métier, elle recueille pas mal d’encouragements.

Bref, dans les garages de l’île, seules quatre femmes ont été dénombrées (pardon aux mécaniciennes indépendantes qui auraient échappé à ce sondage éclair).

Et demain, des garages féminisés ?

Pour jauger la mixité dans les établissements préparant aux métiers de l’automobile, cet autre petit sondage auprès des lycées professionnels et centres de formations. Il donne le ton et promet une légère mutation…

Une quinzaine d’étudiantes (tous niveaux) ont choisi les filières automobiles (peinture en carrosserie, maintenance nautique, maintenance véhicules, maintenance de matériels de construction et de manutention, construction/ réparation carrosserie).

En voici la répartition :
Le lycée Professionnel de Rivière Salée (peinture/carrosserie) décompte 3 filles sur 60 élèves. Au lycée Professionnel de Trinité seulement une étudiante. Au CFA de Rivière Salée 2 en carrosserie et une en peinture. Le lycée professionnel du Marin, en maintenance nautique 3 élèves sur 96 sont des femmes et en maintenance véhicules : une sur 36 élèves. Le lycée Professionnel d’Acajou Lamentin quant à lui compte une étudiante sur 12 élèves et le lycée Professionnel du Lorrain 2 sur les 2 niveaux.

Deux jeunes femmes dont Laura, 18 ans, étudiante en seconde année de maintenance de matériels de construction et de manutention (engins).

« Depuis le collège, je savais que cette formation m’intéresserait. Influencée par deux frères mécaniciens automobiles, j’étais curieuse de voir et de comprendre ce qu’ils réparaient, amélioraient sous les capots. J’ai voulu participer…  Oui, j’adore mettre les mains dans le cambouis. Mon stage m’a menée chez AMS où j’ai réalisé que j’avais les compétences pour ce métier. D’autant que les débouchés ne manquent pas. Des réactions sexistes ? Pas du tout ! En classe ou dans l’atelier durant mon stage, aucune remarque déplacée… Au contraire, les étudiants et les mécaniciens m’encouragent et m’intègrent avec un excellent esprit d’équipe ! »

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS7 CROSSBACK
55 180 €
71 180 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
SUZUKI
JIMNY
23 980 €
27 670 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
DS
DS3 CROSSBACK
38 890 €
48 890 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *