L’actu des sports mécaniques du 22 avril

Par Emmanuel Rolland | Le 23/04/2024 | Actu | Sports mécaniques

Martinique :

Orosemane remporte le Rallye de Saint-Joseph

Steven Orosemane (Citroën DS3 R5) a remporté le Rallye Régional de la Ville de Saint-Joseph, qui ouvrait la saison des rallyes en Martinique. Une épreuve marquée notamment par l’abandon sur panne mécanique d’un autre prétendant à la victoire, Rodrigue Théodore.

Le vainqueur du Martinique Rallye Tour 2023, qui était associé à Jowann Melgire dans le baquet de droite, a pris ses marques lors des deux premières spéciales, lui qui n’avait plus roulé depuis… le Martinique Rallye Tour de l’été dernier (qu’il avait remporté !) Après avoir lâché plus de 12 secondes à ses adversaires – Rodrigue Théodore et sa Volkswagen Polo GTI R5 et Willy Nallamoutou-Sancho au volant de sa Skoda Fabia R5 -, à l’issue de l’ES2, Orosemane frappait fort dans l’ES3, qu’il remportait avec une marge de 13 secondes (sur 6 km !), et s’emparait du commandement. Les trois hommes n’étaient alors séparés que d’un peu plus de trois secondes à l’issue de la troisième spéciale !

Mais, alors que Orosemane créait une petite marge en tête à l’issue de l’ES4, ce dernier voyait la voie un peu plus dégagée avec l’abandon sur problème mécanique de Rodrigue Théodore dans l’ES5, la dernière de la journée du samedi.

Le leader consolidait encore son avance en remportant les deux premières spéciales du dimanche, pour remporter la victoire avec 22,53 secondes d’avance sur Nallamoutou-Sancho, associé à Mozer Privat, vainqueur de la 8e et dernière spéciale. Le podium est complété par le duo Sébastien Sultet / Melissa Roset, sur leur Mitsubishi Lancer Evo IX, également premiers dans la catégorie R4.

« Une belle victoire », se félicite Steeven Orosamane, interrogé par Oovango.com. « Cela faisait huit mois que nous n’avions plus roulé. La dernière fois, c’était au MRT, puis il y a eu plusieurs annulations d’épreuves, et le temps a passé. C’était un vrai handicap par rapport à mes concurrents qui ont eu l’occasion de rouler plus que moi. »

« Le début de rallye était chaotique, je prenais énormément sur la distance des spéciales au début. Le temps de me réadapter, de revenir en corrélation avec l’auto, avec en plus ce pneu Pirelli que je testais, cela a mis un certain temps. La première spéciale n’était pas top pour nous, et je me suis fait une petite frayeur dans la deuxième. »

« Puis je me suis dit qu’il fallait essayer de se mettre un peu plus dans la compétition à partir de l’ES3, et ça a payé. J’avoue que j’ai été un peu surpris de reprendre autant d’un coup à mes adversaires qui ont été, je crois, surpris eux aussi ».

« Puis on a gagné toutes les autres spéciales, sauf la dernière où l’objectif était de ramener la voiture à l’arrivée. C’est une belle satisfaction. »

Willy Theotiste (Peugeot 2084 Rally 4) termine au pied du podium devant Josué Roset (Renault Mégane RS), Thony Thorel (Peugeot 208 R2) et Yannick Pam (Peugeot 106 S16).

Brice Cossou (Renault Clio Williams), Frédéric Vives (Subaru Impreza STi R4), Rudy Rodney (Peugeot 208 R2), Damien Toussaint (Pugeot 206 RC) et Alain Anette (Peugeot 206 XS) ont également rejoint la liste des abandons.

Prochain rendez-vous pour le Championnat des Rallyes de la Martinique : le Rallye Madinina, du 17 au 19 mai.

Réunion :

Mamisoa Rajoël, nouveau président de la Ligue du Sport Auto

Mamisoa Rajoël a été élu président de la Ligue du Sport Automobile de la Réunion, à l’issue du vote organisé dans le cadre de l’assemble générale de la Ligue samedi matin, à Sainte-Clotilde. La liste menée par Monsieur Rajoël était la seule en lice pour succéder à celle de Christian Pausé, le président de la Ligue, qui n’avait pas souhaité se représenter à sa propre succession.

Mamisoa Rajoël est ainsi élu pour quatre ans à la tête de la LSAR, et a déclaré vouloir faciliter l’accès des jeunes et encourager la féminisation de la pratique du sport auto, aider les pilotes performants à accéder au plus haut niveau, et relancer la participation de la LSAR à la finale de la coupe de France des Rallyes. 

A noter que, sur les huit ASA de la Réunion présentes, trois d’entre elles (ASA Promo, ASA Smer et ASA 974) ont décidé de ne pas participer au vote.

Rallye :

Gany, héros malheureux au Rhône Charbonnières

Le pilote réunionnais Rehane Gany a perdu une magnifique 6e place en raison d’une crevaison dans la toute dernière spéciale du Rallye Rhône Charbonnières, deuxième étape du Championnat de France des Rallyes, qu’il a conclu finalement au 13e rang au volant de sa Ford Fiesta Rally2 Iron Lynx/Sarrazin Motorsport, aux côtés de son copilote Franck Le Floch.

Gany a offert une performance de tout premier ordre lors des deux journées de l’épreuve, évitant les pièges du parcours, pour pointer à la septième place à l’issue de la première étape. Sixième avant la 12e et dernière spéciale, le Réunionnais a perdu tout le bénéfice de sa prestation par la faute d’une crevaison.

« En passe de conclure notre ‘Charbo’ à la 6ème place, une crevaison dans la dernière ES est malheureusement venue gâcher une course solide… », explique Rehane Gany sur sa page Facebook. « Le résultat final est décevant mais nous devons retenir les nombreux progrès effectués avec l’équipe et continuer à travailler tous ensemble ».

Credit MAP Damien Saulnier
Credit MAP Damien Saulnier

De son côté, Nazim Bangui, a terminé 5e du classement de la Stellantis Motorsport Rally Cup au volant de sa Peugeot 208 GT Line, aux côtés de Léa Sam Caw Freve. Le duo Réunionnais a su aller au bout d’une épreuve pleine de pièges, Bangui décrochant également la troisième place du podium dans la catégorie U30 de la SMRC. « Malgré les conditions délicates de la 2e étape, nous avons su aller au bout de ce nouveau rallye pour nous sans crevaison ni erreur ! Merci à l’équipe Rossel Compétition et à Léa Sam Caw Freve. Je tenais également à remercier nos partenaires et amis (qui se reconnaîtront) et qui nous aident afin de continuer à vivre notre magnifique expérience au sein de ce championnat de France … »


Supermoto :

Hoareau et Catorc en piste en mondial

Le Réunionnais Alexis Hoareau et le Martiniquais Giani Catorc étaient tous les deux en piste ce week-end à Albaida (Espagne) pour l’ouverture du Championnat du monde de Supermotard.

Au guidon de sa KTM #115, Hoareau, qualifié à la huitième place, a décroché la 15e position de la Course 1, avant de se classer 9e de la Course 2 (Fast Race). Le Réunionnais termine ensuite 12e de la Superfinale, ce qui constituera également son classement sur l’ensemble de la journée. Il se classe par ailleurs 5e dans la Rookie Cup.

Confronté pour la première fois à l’élite mondiale du S1GP, Giani Catorc (16 ans), s’est classé 15e de la séance qualificative sur sa KTM. Bousculé dans le premier virage, le jeune Martiniquais est relégué en queue de peloton, et franchit la ligne d’arrivée de cette première manche à la 21e place. 17e de la Course 2, le pilote antillais évolue dans le top 10 lorsqu’il chute, et perd plusieurs positions : il termine finalement 17e. Au classement de la journée, Giani Catorc est classé 17e, et 9e de la Rookie Cup.

Motocross :

Cazet au pied du podium en MX Espoirs à Romagné

Le Réunionnais Arno Cazet poursuit sa progression en Championnat de France MX Espoirs. Lors de la troisième étape de la saison, à Romagné, Cazet s’est classé quatrième à l’arrivée des deux manches, concluant logiquement la journée à cette même quatrième position, ce qui lui permet aussi de pointer à la septième place du championnat avant la prochaine manche à Bitche, les 4 et 5 mai prochain.

Formule 1 :

Verstappen remporte le Grand Prix de Chine en solitaire

Max Verstappen (Red Bull) a remporté sans contestation le Grand Prix de Chine sur le Circuit international de Shanghai, et creuse encore un peu plus l’écart après ce quatrième succès en cinq courses.

Le pilote néerlandais avait déjà facilement remporté la course Sprint de samedi, avant de décrocher la pole position pour la course principale. Dimanche, il a constamment évolué à la première place, loin devant ses adversaires, qui ne l’ont rattrapé (brièvement) qu’à deux reprises, à la faveur de deux neutralisations derrière la voiture de sécurité. Mais Verstappen a su à chaque fois reprendre ses distances pour aller chercher une nouvelle victoire, et creuser encore un peu plus l’écart en tête.

Auteur d’une belle course, Lando Norris (McLaren) décroche la deuxième place, à 15 secondes du vainqueur. Le Britannique, auteur de la pole pour la course Sprint, s’est élancé du quatrième rang, et a offert une solide prestation, aidée également par une bonne stratégie de McLaren, pour sécuriser la deuxième place du podium. Il termine devant l’autre Red Bull, celle de Sergio Perez.

Ce dernier a dû batailler pour arracher la dernière marche du podium. Parti deuxième sur la grille, il a un temps rétrogradé dans la hiérarchie lors de la seconde neutralisation. Mais, grâce à un très bon rythme en fin de course, le Mexicain a pu disposer de la Ferrari de Charles Leclerc, qui termine finalement quatrième.

Le Monégasque et son équipier Carlos Sainz n’ont jamais semblé en mesure d’accrocher le wagon de tête, l’Espagnol terminant à une dizaine de secondes de son équipier chez Ferrari.

Alors que les Mercedes sont apparues en retrait lors de cette course principale (Hamilton avait pourtant signé une belle deuxième place lors de la course Sprint), George Russell franchit la ligne d’arrivé à la sixième position. Il devance un Fernando Alonso (Aston Martin), toujours aussi fringuant : le vétéran du plateau (43 ans cette année) s’est emparé de la deuxième place au départ avant de glisser au classement au fil de la course. L’Espagnol a fini en boulet de canon avec des pneus mediums, terminant dans le sillage de Russell, et devant la McLaren d’Oscar Piastri, huitième. Lewis Hamilton (Mercedes) et Nico Hülkenberg (Haas) complètent le top 10 et la zone des points.

Des points qui échappent encore et toujours à Alpine, Esteban Ocon terminant 11e, et Pierre Gasly 13e derrière la Williams d’Alex Albon, et devant la Sauber de l’enfant du pays, Guanyou Zhou.

Au championnat, Verstappen compte 110 points, soit 25 points devant son équipier Perez (85). Viennent ensuite Charles Leclerc (76), Carlos Sainz (69) et Lando Norris (58).

Prochaine étape : le Grand Prix de Miami, le 5 mai.

Endurance :

6 Heures d’Imola : Toyota bat Ferrari sur son terrain

La Toyota #7 a remporté la victoire à l’issue des 6 Heures d’Imola, deuxième manche du Championnat du monde d’endurance (WEC), après que Ferrari a laissé échapper un succès qui lui tendait les bras suite à un pari risqué lors de l’apparition de la pluie.

Les Hypercar Ferrari avaient en effet signé les trois meilleurs chronos des qualifications, et menaient les débats lors de la première partie de l’épreuve, avant l’apparition de la pluie à la mi-course. Alors que les équipes rivales stoppaient rapidement pour monter des gommes rainurées, les voitures italiennes faisaient le pari de poursuivre dans ces conditions, avant que la pluie ne s’intensifie et ne les contraignent à stopper pour de bon. Mais les voitures rouges avaient perdu trop de temps, et rétrogradaient au classement alors que la Toyota #7 de Kobayashi, De Vries et Conway émergeait en tête de la course.

Le trio de tête conservait sa position jusqu’à l’arrivée, pour décrocher une probante victoire. Pour Ferrari, sur ses terres, la déception était grande, d’autant que la première 499P concluait à la quatrième place.

Derrière la Toyota victorieuse, Porsche plaçait ses deux voitures officielles sur le podium, la #6 (Estre, Lotterer et Vanthoor) devançant la #5 (Campbell, Christensen et Makowiecki).

En LMGT3, BMW remporte la mise avec la victoire de la M4 GT3 #31 de l’équipage Farfus, Gelael et Leung devant la voiture sœur, la BMW #46 de Ahmad Al Harthy, Maxime Martin, et la légende de la moto Valentino Rossi. Le podium est complété par la Porsche #92.

WRC :

Rallye de Croatie : Ogier s’impose au finish

Sébastien Ogier (Toyota) a remporté le Rallye de Croatie, quatrième manche du Championnat du monde des rallyes WRC, devançant son équipier Elfyn Evans de 9,7 secondes seulement, alors que Thierry Neuville (Hyundai) complète le podium.

Copiloté par Vincent Landais, Sébastien Ogier a su rester solide et s’emparer de la tête du rallye suite à une erreur de Thierry Neuville (Hyundai) dans la 18e spéciale (sur 20), alors que le pilote belge, leader du classement du championnat, semblait s’acheminer vers la victoire en Croatie.

Elfyn Evans aurait pu lui aussi s’imposer ce weel-end, mais le pilote Toyota a lui aussi commis une légère erreur lors de la dernière journée, qui lui a coûté de précieuses secondes.

Au classement provisoire du championnat, Thierry Neuville garde la tête mais avec un petit point d’avance désormais sur Elfyn Evans, avant la prochaine étape, le Rallye du Portugal, du 9 au 12 mai.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
22 483 €
27 070 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C3 AIRCROSS
19 900 €
29 260 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
COROLLA CROSS
36 990 €
46 680 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez nos bons plans autos en exclusivité et le meilleur de l’actu auto/moto en Outre-mer, chaque dernier jeudi du mois !

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *