La Réunion : la hausse des prix du carburant en avril 2022

Par Ophélie Vinot | Le 04/04/2022 | Économie et politique

  • Partager l'article sur :

Alors que le prix du carburant ne cesse d'augmenter, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé une remise de 15 centimes d'euros par litre. Comment le prix du carburant a-t-il évolué à La Réunion depuis janvier 2017 ? Comment les mesures initiées par le gouvernement sont-elles mises en place ? oOvango fait le point.

Dans l’article sur la hausse des prix du carburant en Martinique le mois dernier, oOvango évoquait la hausse du prix du baril brut, ayant dépassé la barre symbolique des 100$ depuis le 28 février 2022. La Réunion n’est pas épargnée par la hausse des prix du carburant, la plus conséquente depuis ces cinq dernières années. Malgré une remise de 15 centimes par litre accordée par l’État, le mois d’avril comme celui de mars connait une augmentation du prix à la pompe.

Évolution du prix du Sans Plomb et du gazole à La Réunion depuis 2017

Depuis le 1er avril 2022, sur l’île intense, les stations-service affichent le Sans Plomb à 1,72 € le litre et le gazole à 1,36 € le litre. Comparé au mois dernier, le prix du SP a augmenté de 0,03€ par litre, soit +1,78%. Le prix du gazole a, lui, augmenté de 0,05€ par litre, soit +3,82%.

Une augmentation malgré l’aide de 15 centimes de l’État. Si le gouvernement n’avait pas mis en place cette remise, la répercussion des fortes hausses des cours mondiaux des carburants aurait dû entraîner une bien plus forte hausse du prix à la pompe. Soit + 18 centimes pour le sans-plomb et + 20 centimes pour le gazole.

Comparé à avril 2017, le prix du SP a augmenté de 0,35€ par litre, soit +25,6%. Avec une chute à 1,09€ le litre en mai 2020 à cause de la crise sanitaire, soit une augmentation de +58%. De son côté, le prix du gazole a augmenté de 0,33€ par litre, soit +32%. En passant sous la barre des 0,90€ par litre en mai 2020 avec 0,88€/L, soit une augmentation de +54,5%.

Fixation du prix du carburant à La Réunion

À La Réunion, les prix des produits liés au pétrole et au gaz sont fixés en application des dispositions du code de l'énergie (art. R 671-1 à R 671-13). La révision des prix se fait de façon mensuelle et dépend de l'évolution des cours et de la parité euro/dollar. Cette réglementation permet d'assurer la transparence des prix, fixés conformément aux conditions réelles du marché. En Martinique, Guadeloupe et Guyane, c'est la SARA qui se charge de publier chaque mois la décomposition des prix des carburants. Pour La Réunion, il est possible de retrouver ces informations sur le site du gouvernement. (Par exemple, les prix fixés au 1er avril 2022 : http://www.reunion.gouv.fr/prix-de-vente-maximum-des-hydrocarbures-a-la-a9324.html).

En avril comme depuis le début de l'année 2022, les cours mondiaux des carburants sont en hausse. La guerre en Ukraine ne faisant qu'aggraver les choses. En février, le gouvernement annonçait une nette hausse de +13,94% pour le premier et +13,04% pour le second. La hausse du prix public, pour le SP comme pour le gazole, s'expliquait essentiellement par la hausse de la cotation moyenne (+0,10€ sur le prix final pour le SP et +0,08€ pour le gazole). L'euro s'est renforcé légèrement par rapport au dollar. La moyenne des parités sur 15 jours ouvrés s'établissait à 1,1378$/€ (+0,22%) pour les carburants et à 1,1372$/€ pour le gaz (+0,17%). Ce renforcement n'a cependant pas eu de réelle incidence sur le prix public final des carburants. Les frais de passage, les marges de gros et de détail, fixées par arrêté préfectoral, sont restées inchangés. Enfin, malgré une baisse des taxes environnementales (CEE) sur les carburants routiers (-7,8%), le prix final n'a pas été impacté de manière perceptible pour le consommateur.

La remise de 15 centimes par litre a commencé le 1er avril

Mi-mars, Jean Castex a annoncé une remise de 15 centimes d'euros par litre de carburant. Malgré le prix plus bas que dans les autres départements ; la zone d'approvisionnement étant différente, La Réunion est également concernée par cette mesure. Les professionnels comme les particuliers pourront en bénéficier, pour tout type de véhicule, sans condition et dans toutes les stations. Mais comment cette remise s'effectue, exactement ?

Prix moyen au litre en France hexagonale - source : Autonews

La remise est accordée par les distributeurs, qui sont ensuite remboursés par l'État. Cette mesure semble plus efficace qu'une réévaluation des taxes. En effet, Réunion La Première rappelle que "l'État ne touche pas aux taxes qu'il perçoit sur le carburant, qui représentent 60% du prix à la pompe. Pour modifier les taxes, il faudrait voter une loi, ce qui prend du temps", ajoutant que la remise de 15 centimes par litre était donc "plus rapide à mettre en oeuvre". 

L'automobiliste doit payer directement le montant avec la réduction incluse. Concrètement, si votre voiture a un réservoir de 40 litres par exemple ; avec 1,72 € le litre de SP et 1,36 € le litre de gazole ; il paiera 6€ de moins donc 68,80 € affiché à la caisse au lieu de 74,80 € pour du SP ; et 54,40 € au lieu de 60,40 € pour un plein de gazole. Cette remise de 15 centimes par litre qui a débuté dès le 1er avril ; s'appliquera jusqu'au 31 juillet, soit une durée de 4 mois. Le gouvernement estime le coût de cette mesure à 2 milliards d'euros.

  • Partager l'article sur :
Bons plans
Martinique
Bon plan oOvango
CITROEN
C4
27 680 €
31 680 €
Voir toutes les annonces
Martinique
Bon plan oOvango
TOYOTA
RAV4
39 990 €
45 990 €
Voir toutes les annonces
Guyane
Bon plan oOvango
HYUNDAI
KONA
31 000 €
44 900 €
Voir toutes les annonces
Newsletter

Recevez le rendez-vous du week-end dans votre boîte aux lettres

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.